Ralentissement des prix à la production en Chine

dimanche, 09.12.2018

En novembre, les indices des prix à la production industrielle, signe d'un ralentissement de l'activité, et à la consommation ont ralenti.

Le ralentissement de la progression des prix à la sortie d'usine est le reflet d'une demande qui faiblit. (Keystone)

Les prix à la production industrielle en Chine ont freiné en novembre, signe d'un ralentissement de l'activité dans un pays en plein conflit commercial avec les États-Unis, comme les prix à la consommation, a annoncé dimanche le Bureau national des statistiques (BNS).

L'indice des prix à la production industrielle a augmenté de 2,7% sur un an, contre 3,3% le mois précédent, sa plus faible progression depuis octobre 2016, conforme néanmoins à la prévision d'analystes.

Le ralentissement de la progression des prix à la sortie d'usine est le reflet d'une demande qui faiblit.

L'indice des prix à la consommation (IPC), principale jauge de l'inflation en Chine, a enregistré une hausse de 2,2% sur un an, contre 2,5% en octobre.

L'alimentaire a davantage augmenté (+2,5%) que le non alimentaire (+2,1%), alors que les prix de l'énergie ont chuté au cours du mois.

Goldman Sachs tablait cette semaine sur un IPC en hausse de 2,3%, contre 2,4% selon un consensus d'analystes cités par Bloomberg dont la note de GS faisait état.

"La modération généralisée des pressions inflationnistes semble refléter une croissance de la demande plus faible au cours des six derniers mois et devrait atténuer les craintes d'une éventuelle stagflation", commentaient les analystes de Goldman Sachs.

Ces indicateurs faibles interviennent alors que la Chine n'a pas démêlé son âpre conflit commercial avec les États-Unis et que son économie donne des signes de ralentissement. Le géant asiatique a enregistré au troisième trimestre sa plus faible croissance de PIB en neuf ans, de 6,5%.

La croissance des échanges commerciaux de la Chine avec le reste du monde a ralenti le mois dernier, avec des exportations en hausse de 5,4% et des importations à +3% sur un an contre +15,6% et + 21,4% respectivement en octobre.

Début décembre, Washington et Pékin sont toutefois convenus de laisser une chance à la négociation sur leurs points de contentieux et de différer de 90 jours l'imposition de nouvelles hausses de droits de douane.

Les États-Unis ont en conséquence suspendu l'imposition prévue de surtaxes de 25% -- au lieu de 10% -- sur 200 milliards de produits importés de Chine. (awp)






 
 

AGEFI



...