Bourse Zurich: le SMI est repassé en dessus des 8900 points

mercredi, 14.06.2017

En milieu de séance, le SMI montait à 8910,19 points. Sur les trente valeurs vedettes, 28 montaient, Julius Bär cédait 0,1% et Credit Suisse était à l'équilibre.

En milieu de séance, le SMI montait à 8910,19 points. Sur les trente valeurs vedettes, 28 montaient, Julius Bär cédait 0,1% et Credit Suisse était à l'équilibre.

La Bourse suisse poursuit sur la lancée positive de la veille et de la matinée, mercredi en milieu de séance. Les investisseurs piaffent d'impatience en ce second jour de réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) et du tour de vis attendu de la politique monétaire. Les décisions de la banque centrale devraient permettre aux marchés de sortir de leur réserve. En Suisse, le Swiss Market Index (SMI) est repassé en dessus de la barre des 8900 points.

Mardi, Wall Street a terminé largement dans le vert, y compris son indice technologique Nasdaq en difficulté depuis quelques jours. Le Dow Jones et le S&P 500 ont atteint de nouveaux records. "La hausse des taux, c'est ce soir", prédit Mirabaud Securities, faisant référence à la réunion de la Fed. Pour la banque genevoise, il ne fait aucun doute que les banquiers centraux américains vont relever la fourchette du taux interbancaire d'un quart de point, entre 1% et 1,25%.

Au niveau économique, la production industrielle chinoise a augmenté de 6,5% en mai, au même rythme que le mois précédent. L'inflation en Allemagne est bien retombée au mois de mai, ressortant à 1,5%, selon un chiffre définitif. On attendait encore la production industrielle en zone euro et, dans l'après-midi aux Etats-Unis, l'inflation en mai, les ventes au détail en mai, les stocks et ventes des entreprises en avril et les stocks hebdo de pétrole brut.

Peu après midi, le SMI montait de 0,49% à 8910,19 points. Le SLI gagnait 0,60% à 1414,34 points et le SPI 0,54% à 10'158,23 points. Sur les trente valeurs vedettes, 28 montaient, Julius Bär cédait 0,1% et Credit Suisse était à l'équilibre.

Tout en haut du tableau, on trouvait Clariant (+3,3%). Vontobel a relevé l'objectif de cours du chimiste spécialisé, en raison de la fusion avec l'américain Huntsman. Ce mariage représente un potentiel certain pour les actionnaires du chimiste rhénan, élargissant notamment sa base de clientèle, selon la banque zurichoise.

Lonza (+2,3%) a émis un emprunt mardi, quelques heures après une réduction de la note de crédit par UBS. Le titre a plongé de plus de 4% dans les premiers échanges avant de rattraper presque tout son retard et de se hisser parmi les plus gros gagnants.
Vifor Pharma s'adjugeait 1,9%, dans le sillage d'une étude sur la pharma européenne. Liberum a attribué un recommandation neutre au secteur. Les poids lourds Roche (+0,4%) et Novartis (+0,2%) ont vu leur note "hold" et "buy" confirmées.

Nestlé (+0,6%) faisait moins bien que l'indice de référence. Aux bancaires, UBS gagnait 0,3%.

Kühne+Nagel (+0,6%) a annoncé la veille au soir l'obtention d'un mandat du fabricant d'automobiles Jaguar Land Rover pour le développement d'une stratégie de logistique pour certaines activités. Les détails financiers du contrat ne sont pas révélés.
Sonova (+0,6%) a tenu mardi son assemblée générale.

Adecco prenait 0,2%. Le géant de l'intérim a promu un nouveau responsable ventes et innovation et un directeur pour la région Europe du Nord, tous deux étaient déjà membres du comité exécutif.

Sur le marché élargi, Bossard (+7,8%) était porté par une prévision de résultat améliorée pour le 1er semestre. Le bénéfice net devrait bondir de plus de 30%, grâce à une marche des affaires supérieure aux attentes depuis le début de l'année.
Basilea (+0,5%) profitait d'un accord annoncé en matinée. La société pharmaceutique a conclu avec Avir Pharma un partenariat pour la distribution au Canada de son médicament antifongique Cresemba. Le montant des paiements n'a pas été précisé.
Feintool (+2,4%) a levé pour 90 millions de francs de financement et Flughafen Zürich (+1,0%) a connu une hausse des passagers en mai.

Straumann (+0,9%) a acquis une participation de 35% dans le spécialiste allemand de l'impression 3D Rapid Shape pour un montant tenu secret. Les deux partenaires vont étendre leur collaboration existante.
Actelion (-3,5%) est traité hors dividende en nature, en lien avec la cession des activités d'Idorsia, après la reprise par Johnson & Johnson.(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...