Bourse Zurich: ouverture en légère hausse

mardi, 25.07.2017

En matinée, le SMI progressait de 0,31% à 8926,22 points. Sur les 30 valeurs vedettes, six reculaient, une (Swatch) était stable et 23.

En matinée, le SMI progressait de 0,31% à 8926,22 points. Sur les 30 valeurs vedettes, six reculaient, une (Swatch) était stable et 23.

La Bourse suisse a ouvert en légère hausse mardi, marquant un rebond après les pertes de la veille. La place helvétique était cependant freinée par des indications peu favorables, Wall Street ayant terminé sans direction lundi. Les investisseurs étaient également sur la retenue, avant le début d'une réunion de deux jours du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Les risques politiques s'amoncèlent outre-Atlantique, où les sénateurs doivent voter mardi pour relancer leur promesse d'abroger la réforme du système de santé de Barack Obama, longtemps promise par les Républicains. Mais le vote risque d'échouer une nouvelle fois. La chambre basse doit quant à elle s'exprimer sur de nouvelles sanctions contre la Russie, un projet qui provoque la colère à Moscou mais aussi de l'Europe, car il permettrait de sanctionner des entreprises européennes du secteur de l'énergie.

En Suisse, la saison des résultats est bien lancée avec notamment les performances intermédiaires de Logitech, Lindt & Sprüngli et Autoneum.

Les rendez-vous macroéconomiques sont également à l'agenda de la séance. En France, le climat des affaires s'est amélioré en juillet pour le troisième mois consécutif, atteignant un niveau inédit depuis six ans. L'Allemagne publiera dans la matinée le baromètre Ifo de juillet, suivi dans l'après-midi par la confiance des consommateurs en juillet aux Etats-Unis.
A 09h39, le SMI progressait de 0,31% à 8926,22 points, le SLI s'adjugeait 0,32% à 1419,62 points et le SPI prenait 0,27% à 10'164,79 points. Sur les 30 valeurs vedettes, six reculaient, une (Swatch) était stable et 23 progressaient.

Adecco (+1,6%) et LafargeHolcim (+1,4%) s'établissaient dans le haut du classement. Le géant des matériaux de construction va dévoiler mercredi ses résultats trimestriels. Les analystes interrogés par AWP tablent sur un repli des ventes, mais une croissance de l'excédent brut d'exploitation.

Julius Bär (+1,3%) affichait également une solide performance, poursuivant sur sa lancée de la veille. Le gestionnaire de fortune a nettement dépassé les attentes des analystes les plus optimistes avec ses résultats semestriels lundi. L'afflux d'argent nouveau de 10 mrd CHF a particulièrement surpris. Plusieurs établissements ont relevé l'objectif de cours de la banque zurichoise.

Parmi les poids lourds, Roche (+0,04%) faisait quasiment du surplace. Le groupe pharmaceutique a décroché auprès de Swissmedic une extension d'indication pour son anti-leucémique Gazyvaro. Son homologue Novartis (+0,1%) faisait un peu mieux, tout comme Nestlé (+0,2%).

Lindt & Sprüngli (-4,0%) prenait par contre la dernière place au SLI. Les résultats au premier semestre ont manqué les prévisions du consensus à tous les niveaux, mis à part la marge Ebit. Le chocolatier a évolué dans des conditions de marché "difficiles" dans un secteur en faible croissance, voire en stagnation. Les ventes devraient toutefois s'accélérer au deuxième semestre.

L'actualité était soutenue sur le marché élargi. Logitech (+2,7%) a sensiblement étoffé ses ventes et sa rentabilité sur les trois premiers mois de l'exercice décalé 2017/18. Ce dernier s'avère nettement plus fructueux que ne le projetaient les analystes.

Autoneum (-3,4%) est parvenu à poursuivre sa croissance au premier semestre, malgré une situation de marché qualifiée de "faible" et des effets de change négatifs.

Cembra Money Bank (-1,9%) a subi au premier semestre un recul du bénéfice net de 3% à 69,4 mio CHF. L'abaissement du plafond d'intérêts imposé par le Conseil fédéral en juillet 2016 a débouché sur une baisse du produit d'exploitation.

Le fabricant de machines-outils Mikron (-1,2%) a subi un repli au niveau des recettes et de la rentabilité sur les six premiers mois, le groupe affichant une perte nette de 1,7 mio CHF, après un résultat positif de 0,4 mio un an plus tôt.
AMS (-1,0%) a bouclé le deuxième trimestre sur une perte nette de 17,8 mio EUR, contre un bénéfice de 19,6 mio un an plus tôt.(awp)


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...