Wall Street signe une séance incertaine, fixée sur la Fed

mardi, 14.03.2017

En l'absence d'indicateur américain marquant lundi, les investisseurs ont eu tout le loisir de se concentrer sur la perspective d'une réunion de la Fed, mardi et mercredi, à l'issue de laquelle elle va, de l'avis général, relever ses taux pour la première fois de l'année.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 21,50 points à 20.881,48 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a pris 14,06 points à 5.875,78 points. L'indice élargi S&P 500 a avancé de 0,87 point, soit 0,04%, à 2.373,47 points.

Wall Street n'a pas dégagé de tendance lundi à l'issue d'une séance sans élément saillant, se concentrant déjà sur la perspective le surlendemain d'une décision de la Réserve fédérale (Fed): le Dow Jones a perdu 0,10% et le Nasdaq gagné 0,24%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 21,50 points à 20.881,48 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a pris 14,06 points à 5.875,78 points. L'indice élargi S&P 500 a avancé de 0,87 point, soit 0,04%, à 2.373,47 points.

"Le marché est largement attentiste avant la Fed cette semaine", a résumé David Levy, de Republic Wealth Advisors.

En l'absence d'indicateur américain marquant lundi, les investisseurs ont eu tout le loisir de se concentrer sur la perspective d'une réunion de la banque centrale, mardi et mercredi, à l'issue de laquelle elle va, de l'avis général, relever ses taux pour la première fois de l'année.

"Ce qui est le plus important, c'est que les marchés vont essayer de comprendre quelles sont les intentions de la Fed quant au rythme des futures hausses des taux cette année", a expliqué M. Levy.

D'un point de vue international, la semaine sera aussi marquée par les élections néerlandaises, les sondages mettant les eurosceptiques du Parti de la Liberté en position d'arriver en tête.

C'est "une semaine riche en possibles moteurs", a résumé Art Hogan, de Wunderlich Securities. "Et on dirait qu'ils seront surtout là mercredi."

En attendant de possibles éléments de direction, "la véritable actualité des dernières séances, cela reste le pétrole", a-t-il remarqué.

Les cours de l'or noir avaient brusquement chuté la semaine dernière, sur fond d'abondance de l'offre aux Etats-Unis, et sont restés plutôt déprimés lundi.

Pour autant, "on dirait que la Bourse ne l'a pas encore vraiment intégré", a prévenu M. Hogan, mettant en garde contre une réaction négative à terme.

- Pandora monte -

Principale actualité au niveau des entreprises, l'israélien Mobileye, spécialiste des systèmes d'assistance à la conduite de véhicules, s'est envolé de 28,24% à 60,62 dollars sur sa cotation new-yorkaise après son rachat pour plus de 15 milliards de dollars par le géant informatique Intel, membre du Dow Jones, qui a perdu 2,09% à 35,16 dollars.

Parmi les autres valeurs, le service de radio en ligne Pandora, qui a fait part du lancement imminent d'une offre de musique à la demande par abonnement, a monté de 2,06% à 12,38 dollars.

Le constructeur automobile Navistar, spécialiste des camions et des autobus, a avancé de 1,77% à 26,46 dollars, profitant de la confiance manifeste de l'influent investisseur activiste Carl Icahn, qui a légèrement relevé sa part dans le groupe.

Le groupe internet Yahoo! a pris 1,28% à 46,57 dollars après avoir donné des précisions sur la direction générale de l'entreprise allégée qui sera créée après la vente de son coeur de métier au géant des télécoms Verizon, celui-ci ayant gagné 0,24% à 49,47 dollars.

Le marché obligataire reculait. Vers 21H30 GMT, le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 2,617%, contre 2,575% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,210%, contre 3,162% précédemment. - (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...