Bourse Zurich: timide sursaut à l'ouverture

vendredi, 24.11.2017

En l'absence de résultats d'entreprises, Clariant concentrait l'attention des investisseurs. Le chimiste rhénan s'est lancé dans une vaste revue de ses options stratégiques.

En l'absence de résultats d'entreprises, Clariant concentrait l'attention des investisseurs. Le chimiste rhénan s'est lancé dans une vaste revue de ses options stratégiques.

 La Bourse suisse se voulait prudemment optimiste vendredi dans les premiers échanges. En l'absence de résultats d'entreprises, Clariant concentrait l'attention des investisseurs. Le chimiste rhénan s'est lancé dans une vaste revue de ses options stratégiques, dans la foulée du capotage de son projet de fusion avec le texan Huntsman. La direction souligne ses désaccords persistants avec son encombrant actionnaire américain White Tale.

Sur le front conjoncturel, l'Allemagne livrera dans la matinée un point de situation sur le climat des affaires (Ifo) au sein du moteur économique de la zone euro en novembre. Italie et Autriche publieront des indications industrielles pour septembre et la France clôturera la journée avec un aperçu du nombre d'inscriptions au chômage en octobre. Le Japon enregistre en novembre une forte poussée de son activité manufacturière.

Les indications en provenance d'outre-Atlantique risquent de demeurer discrètes, au lendemain du férié de Thanksgiving et à l'aube d'une demi-journée à Wall Street, écourtée à l'occasion d'une grande braderie annuelle.

En Suisse, le secteur secondaire a enregistré au troisième trimestre sa meilleure performance depuis début 2008, selon l'Office fédéral de la statistique (OFS). Si la construction - notamment le génie civil - a quelque peu marqué le pas, l'industrie affiche une santé éclatante.

A 09h18, le Swiss Market Index (SMI) grignotait 0,03% à 9318,71 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,02% à 1496,08 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,04% à 10'680,04 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 13 reculaient, cinq stagnaient et 12 progressaient.
Clariant (-0,08%) peinait à opter pour l'une ou l'autre direction, dans la foulée de reconsidérations stratégiques dont l'issue n'est pas prévue avant le début de l'année prochaine. La direction rejette toujours les exigences du fonds spéculatif White Tale concernant une cession de son imposante division Plastics and Coatings, dénonçant au passage l'absence de vision stratégique de son désormais principal actionnaire. Kepler Cheuvreux a d'ores et déjà relevé l'objectif de cours et confirmé sa recommandation d'achat.

Les poids lourds faisaient le grand écart entre Nestlé (+0,4%) et Novartis (lanterne rouge avec -0,4%). Roche se montrait inamovible, tout comme Schindler, Partners Group, Lonza ou encore Swatch. Le fabricant d'ascenseur et escaliers motorisés profit d'un rehaussement d'objectif de cours par HSBC. L'établissement britannique conseille cependant toujours le bon de participation à la vente.
Givaudan (+0,6%) profitait aussi d'un relèvement d'objectif de cours par UBS, qui campe cependant sur une position neutre concernant le titre de l'aromatiseur-parfumeur verniolan.

Sur le marché élargi, la société immobilière Hiag (+0,1%) va remanier la direction de sa filiale Hiag Data, en y intégrant des représentants de son partenaire Noser Engineering.
Cham Paper (+0,4%) a lancé deux appels d'offres pour la conception des premières étapes de son projet de conversion d'un ancien site industriel en complexe d'habitations.(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01



...