L'euro atteint des sommets historique face au dollar

vendredi, 21.07.2017

En fin de matinée, l'euro valait 1,1650 dollar contre 1,1631 dollar jeudi soir. La monnaie européenne s'installe à des sommets en près de deux ans face au dollar.

En fin de matinée, l'euro valait 1,1650 dollar contre 1,1631 dollar jeudi soir. La monnaie européenne s'installe à des sommets en près de deux ans face au dollar.

L'euro s'installait vendredi à des sommets en près de deux ans face au dollar, poursuivant un mouvement déclenché la veille par des propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi laissant entrevoir des discussions à l'automne sur l'avenir de ses rachats d'actifs.

Vers 09H00 GMT (11H00 HEC), l'euro valait 1,1650 dollar contre 1,1631 dollar jeudi vers 21H00 GMT. Il est même monté vendredi vers 06H50 GMT à 1,1677 dollar, son niveau le plus élevé depuis fin août 2015.

La monnaie européenne se stabilisait face à la devise nippone, à 130,18 yens pour un euro contre 130,13 yens la veille.
Le billet vert baissait un peu face à la devise japonaise, à 111,73 yens pour un dollar contre 111,88 yens jeudi soir.

Après avoir marqué une courte pause en milieu de semaine, l'euro a repris jeudi son mouvement de hausse face au dollar après des propos de Mario Draghi.
"L'optimisme affiché par Mario Draghi a propulsé l'euro" car il s'est dit "peu inquiété par la faiblesse de l'inflation dans la zone euro et a ajouté que la force de l'euro ne lui posait pas de problème pour le moment", a observé Konstantinos Anthis, analyste chez ADS Securities.
Jeudi, comme attendu, la Banque centrale européenne (BCE) n'a pas fait bouger d'un pouce sa politique monétaire qui abreuve les marchés d'argent peu cher, appelant à attendre patiemment une véritable accélération de l'inflation avant d'envisager un changement de cap.

"Nous devons être persévérants, patients et prudents", a martelé Mario Draghi, le président de l'institution, lors d'une conférence de presse.
Mais les courtiers se sont rués sur l'euro quand "M. Draghi a décrit la reprise économique européenne comme étant robuste", a relevé Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group.

Et Mario Draghi a aussi précisé que les discussions sur le retrait de certaines mesures de soutien à l'économie de la zone euro "devraient avoir lieu à l'automne", ce qui soutenait l'euro.
S'il est resté vague sur la date du début de ces discussions, de nombreux opérateurs restent tout de même persuadés que l'institution annoncera dès septembre ses projets de resserrement monétaire.

Et certains observateurs s'attendent même à ce que M. Draghi pose les bases des projets de la BCE pour réduire son soutien monétaire dès fin août à l'occasion du symposium annuel des banquiers centraux à Jackson Hole (Wyoming, ouest des États-Unis).
De son côté, le dollar restait sous pression d'un regain d'inquiétude politique aux États-Unis, ont souligné les analystes de Rabobank.

En effet, le billet vert avait souffert en début de semaine suite à l'échec des discussions des élus républicains sur la façon de réformer l'Obamacare, la loi emblématique du démocrate Barack Obama sur la couverture maladie aux États-Unis.
Jeudi, des informations de presse ont fait état d'un élargissement de l'enquête du procureur spécial Robert Mueller aux affaires conclues par le président américain Donald Trump et ses associés ces dernières années.
"Dans ce contexte, il y a des risques grandissant de voir l'attention de M. Trump de plus en plus détournée loin de son programme politique", a-t-on expliqué chez Commerzbank.
Ces inquiétudes pèsent sur les perspectives de l'économie américaine déjà terne et par extension sur un dollar déjà lesté par le risque de voir la Réserve fédérale américaine (Fed) devoir reporter la hausse de ses taux d'intérêt prévue d'ici la fin de l'année à début 2018.
Vers 09H00 GMT, la livre britannique se stabilisait face à l'euro, à 89,68 pence pour un euro, après avoir atteint vers 06H50 GMT 89,91 pence, son niveau le plus faible depuis début novembre 2016. La livre tentait de se reprendre face au dollar, à 1,2993 dollar pour une livre.

La monnaie suisse perdait un peu de terrain face à l'euro, à 1,1074 franc pour un euro, après avoir atteint vers 06H50 GMT 1,1088 franc, son niveau le plus faible depuis début juin 2016. La monnaie suisse montait un peu face au dollar, à 0,9505 franc pour un dollar, atteignant même vers 07H10 GMT 0,9493 franc, son niveau le plus fort depuis début mai 2016.
La devise chinoise baissait face au billet vert, à 6,7700 yuans pour un dollar, contre 6,7597 yuans pour un dollar jeudi à 15H30 GMT.

L'once d'or valait 1.247,18 dollars, contre 1.238,70 dollars jeudi soir.
Cours de vendredi Cours de jeudi
----------------------------------
09H00 GMT 21H00 GMT
EUR/USD 1,1650 1,1631
EUR/JPY 130,18 130,13
EUR/CHF 1,1074 1,1065
EUR/GBP 0,8968 0,8965
USD/JPY 111,73 111,88
USD/CHF 0,9505 0,9513
GBP/USD 1,2993 1,2975


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...