Léger tassement des réserves en devises étrangères de la BNS en août

vendredi, 06.09.2019

En comparaison au mois de juillet, les réserves en devises étrangères de la Banque nationale suisse se sont tassées en août.

Les experts rappellent que la statistique hebdomadaire des avoirs à vue des banques commerciales auprès de la BNS fournit de meilleurs indices quant à des éventuelles interventions de la banque centrale en vue d'affaiblir le franc. (Keystone)

Après une hausse sensible en juillet, les réserves en devises étrangères de la Banque nationale suisse (BNS) ont légèrement fléchi le mois dernier. Le tassement, de 800 millions de francs à 767,1 milliards en août, ne permet pas selon les analystes de savoir si l'institut d'émission est intervenu sur les marchés des changes. 

Les experts rappellent que la statistique hebdomadaire des avoirs à vue des banques commerciales auprès de la BNS fournit de meilleurs indices quant à des éventuelles interventions de la banque centrale en vue d'affaiblir le franc. Dans ce cas, la banque centrale achète des devises étrangères et crédite les établissements commerciaux du montant correspondant en francs suisses sur leurs comptes.

Ces dernières semaines, ces dépôts à vue ont augmenté, avant de se replier légèrement récemment. "Les comptes courants de la BNS ont augmenté d'environ 9 à 10 milliards de francs en août, laissant fortement suggérer des achats de devises", explique Maxime Botteron, économiste auprès de Credit Suisse. 

Son collègue de la banque Raiffeisen, Alexander Koch, rappelle quant à lui que les fluctuations des réserves de devises étrangères de la BNS reflètent l'évolution des marchés financiers, comme ne manque d'ailleurs jamais de le mentionner l'institut d'émission. Les variations peuvent aussi trouver leur origine dans les mouvements au niveau des comptes de l'institut d'émission et dans l'évaluation de l'énorme portefeuille d'actions et d'obligations que détient la banque centrale helvétique.

Des phénomène qui "se reflètent bien dans les fortes fluctuations des résultats trimestriels de la BNS", a poursuivi M. Koch.

De plus, sur l'ensemble du mois sous revue, l'euro et le dollar ont perdu du terrain par rapport au franc. La monnaie unique s'est dépréciée à 1,0914 franc, contre 1,1040 franc fin juillet. Quant au billet vert, il valait fin août 0,9886 franc, contre 0,9906 franc à l'issue du mois précédent. (awp)






 
 

AGEFI




...