L'UDC réfléchit au lancement d'une initiative pour sauver l'AVS

jeudi, 03.01.2019

En ce début d'année électorale, l'UDC réfléchit au lancement d'une initiative populaire pour "sauver l'AVS", affirme son président Albert Rösti. La mesure s'avérera nécessaire si le Parlement continue de retarder la réforme de l'assurance sociale.

"Notre objectif est de faire en sorte que l'AVS reçoive plus d'argent de la Confédération", a expliqué Albert Rösti. (Keystone)

Le président de l'UDC a annoncé qu'une initiative populaire pour sauver l'AVS était à l'étude au sein du parti. Une mesure nécessaire selon Albert Rösti face au retardement de la réforme sur l'assurance sociale par le Parlement.

Une telle initiative est actuellement à l'étude, explique le conseiller national bernois, âgé de 51 ans, dans un entretien au Blick publié jeudi. "Notre objectif est de faire en sorte que l'AVS reçoive plus d'argent de la Confédération". 

Avec 70 milliards de francs de dépenses fédérales, il doit être possible d'assainir l'AVS avec une participation plus élevée de l'Etat, sans toutefois augmenter les impôts, estime Albert Rösti. Au niveau fédéral, la Suisse dépense plus de cinq milliards de francs pour l'aide au développement et en matière d'asile, mais elle n'a pas assez d'argent pour ses propres retraités. "C'est incompréhensible".

Les initiatives populaires sont des instruments de campagne appréciés au sein des partis avant et pendant les années électorales. En 2018, huit objets ont été lancés, douze en 2014 et quinze en 2010. Et lors de l'année électorale de 2011, un record de 23 a même été atteint. Actuellement, 11 initiatives sont pendants au Conseil fédéral et au Parlement.(ats)






 
 

AGEFI



...