Berne précommande un médicament anti-Covid-19 à Molecular Partners

mardi, 11.08.2020

En cas d'homologation du médicament contre le coronavirus du laboratoire zurichois Molecular Partners, Berne jouira d'un accès prioritaire sur les 200'000 premières doses.

Molecular Partners a lancé fin avril en collaboration avec l'Office fédéral de la protection de la population un programme thérapeutique contre le Covid-19. (Keystone)

La Confédération a passé précommande au laboratoire zurichois Molecular Partners pour son traitement expérimental contre le nouveau coronavirus (Sars-Cov-2). En cas d'homologation, Berne jouira ainsi d'un accès prioritaire sur les 200'000 premières doses du médicament et du droit d'en obtenir jusqu'à 3 millions supplémentaires.

Après la signature d'un contrat similaire sur le vaccin en développement de Moderna la semaine dernière, la Suisse diversifie ainsi sa stratégie de lutte contre le Covid-19, précise un communiqué de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) mardi.

Molecular Partners a lancé fin avril en collaboration avec l'Office fédéral de la protection de la population (OFPP) un programme thérapeutique contre le Covid-19, reposant sur la plateforme Darpins.

Les protéines antivirales tri-spécifiques sont conçues pour neutraliser les capacités infectieuses du Sars-Cov-2. Les résultats d'examens précliniques sur le MP0420 et une variante suggèrent que leur injection sous-cutanée pourraient s'avérer efficace à la fois pour traiter et pour prévenir une infection virale.

L'OFSP souligne d'ailleurs le potentiel préventif de ces Darpins, n'excluant pas une administration à titre prophylactique chez le personnel hospitalier exposé ou d'autres groupes de population vulnérables.

Bientôt administré à des volontaires

Les premiers tests sur l'homme (phase I) sont agendés à l'automne. Le laboratoire s'est assuré dès juillet d'une production suffisante du MP0420 pour alimenter son volet de développement clinique en concluant un contrat de sous-traitance avec le spécialiste seattlïen AGC Biologics.

"En cas de succès de la phase I, nous pourrions débuter très rapidement le chapitre thérapeutique - soit des études de phases II et III - dès l'an prochain", a précisé à AWP le directeur général de Molecular Partners Patrick Amstutz.

Reconnaissant que l'entreprise ne dispose pas des moyens nécessaires pour mener ces volets avancés par ses propres moyens, le patron a indiqué être en contact avec les principaux consortiums constitués de part et d'autre de l'Atlantique pour combattre la pandémie de coronavirus et ne pas exclure non plus la conclusion d'un partenariat avec une multinationale pharmaceutique.

Le choix du partenaire idéal dépendra entre autres de l'infrastructure disponible et de la disponibilité d'un nombre de patient suffisant dans les pays correspondants. "Aux Etats-Unis par exemple, il y a beaucoup de patients", a fait valoir le dirigeant.

Commission de réservation

Certaines clauses tarifaires ont d'ores et déjà été convenues entre Berne et Molecular Partners, mais demeurent conditionnées à la formulation finale du médicament, souligne ce dernier dans une prise de position distincte. Dans l'immédiat, la firme de Schlieren percevra une commission de réservation comprise entre 5 et près de 10 millions.

Si la Confédération a indiqué la semaine dernière avoir constitué une enveloppe de 300 millions de francs pour l'approvisionnement en vaccins, le budget pour les traitements n'est pas précisé.

La précommande tend à confirmer le potentiel thérapeutique de la solution développée par Molecular Partners, salue la Banque royale du Canada. L'établissement préfère par contre ne pas préjuger de l'issue de ce programme de recherche avant de disposer des premières données observées sur l'homme.

Mirabaud Securities également souligne le potentiel d'immunisation passive - sans contraction de la maladie ou vaccination - dont dispose le MP0420.

Volontiers volatile, à l'image de nombreuses valeurs biopharmaceutiques, la nominative Molecular Partners bondissait de 16,6% à 19,92 francs, après avoir atteint dans les premiers échanges 25 francs. L'indice élargi SPI montait de 0,72% à 14h44. (awp)

 >> Lire aussi: notre dossier coronavirus






 
 

AGEFI



...