Le commerce extérieur de la Suisse se redresse légèrement en mai

jeudi, 18.06.2020

En avril, les exportations avaient plongé de 12,3% à 16,65 milliards, subissant leur plus forte dégradation depuis des décennies. En mai, cette contraction s'est atténuée.

D'un point de vue géographique, parmi les trois plus importants débouchés pour les produits helvétiques dans le monde, seule l'Europe a présenté une progression de 2,7% à 9,28 milliards de francs. (Keystone)

Après l'effondrement historique essuyé en avril en conséquence des mesures de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus, le commerce extérieur suisse s'est repris en mai. Alors que les importations ont renoué avec la croissance, les exportations ont vu leur contraction largement s'atténuer.

En termes désaisonnalisés, les exportations ont affiché sur le mois sous revue un repli de 1,2% à 16,45 milliards de francs, indique jeudi l'Administration fédérale des douanes (AFD). En termes réels, corrigé de l'inflation, le repli s'est limité à un tout petit 0,2%.

Les importations ont de leur côté enregistré une forte progression de 9,8% à 13,6 milliards de francs. Celles-ci se sont néanmoins situées à un niveau nettement inférieur à celui affiché en mars. En termes réels, elles ont bondi de 13%.

La balance commerciale a bouclé sur un excédent de 2,8 milliards de francs.

En avril, les exportations avaient plongé de 12,3% à 16,65 milliards, subissant leur plus forte dégradation depuis des décennies et les importations de 21,7% à 12,42 milliards.

Sur le mois sous revue, les trois piliers de l'export helvétique - les branches de la chimie et pharmacie, des machines et de l'électronique ainsi que les instruments de précision - ont à nouveau reculé.

Les exportations horlogères ont elles quasiment doublé (+94,3%) sur un mois à 711 millions de francs, présentant néanmoins un niveau de moitié inférieur à celui de mars.

D'un point de vue géographique, parmi les trois plus importants débouchés pour les produits helvétiques dans le monde, seule l'Europe (+2,7% à 9,28 milliards de francs) a présenté une progression. Celle-ci a principalement reposé sur l'essor de 6,8% à 3,23 milliards des livraisons en Allemagne, le premier partenaire commercial de la Suisse.

Les exportations vers l'Amérique du Nord ont encore faibli, toutefois de manière moins abrupte qu'en avril, le tassement s'affichant à -3,3% pour un montant de 3,30 milliards de francs. Le continent asiatique a subi sa troisième contraction consécutive (-13,9% à 3,06 milliards). Celle-ci résulte principalement des déboires de la Chine, du Japon et de Singapour. (AWP)






 
 

AGEFI



...