Deuxième année positive pour Innosuisse

mercredi, 22.04.2020

En 2019, l'activité d'encouragement dans le domaine des projets d'innovation a retrouvé un niveau normal, avec au total 165 millions de francs alloués. Quelques 808 projets ont été déposés, dont 60% ont été acceptés.

André Kudelski, président du conseil d'administration Innosuisse. (Keystone)

L'agence suisse pour l'encouragement de l'innovation, Innosuisse, s'est développée de manière positive pour sa deuxième année d'existence. Le Conseil fédéral a pris connaissance mercredi du rapport sur la réalisation de ses objectifs 2019.

L'agence a repris les tâches de la Commission pour la technologie et l'innovation le 1er janvier 2018. La procédure de transition, coûteuse, a engendré des retards dans certains domaines. L'incertitude initiale ressentie par certains acteurs du système d'innovation s'est toutefois dissipée au cours du deuxième exercice.

En 2019, l'activité d'encouragement dans le domaine des projets d'innovation a retrouvé un niveau normal, avec au total 165 millions de francs alloués. Quelques 808 projets ont été déposés, dont 60% ont été acceptés.

Innosuisse a également développé ses instruments de soutien à l'entrepreneuriat. La demande pour le start-up coaching ont ainsi doublé par rapport à 2017, avec 60 coachs accrédité durant l'exercice écoulé. Quelque 500 start-up ont bénéficié de diverses offres de coaching.

Applications blockchain

Dans le cadre du plan d'action Numérisation du Département fédéral de l'économie, Innosuisse a lancé un programme d'impulsion "Technologies de fabrication". Les 44 projets approuvés en 2019 couvrent un large spectre de l'"impression 3D de polymères en technique médicale" aux applications blockchain dans le secteur des services. Plusieurs projets ont été soutenus afin d'élaborer des solutions innovantes dans le domaine de la cybersécurité.

Innosuisse a également concrétisé et intensifié sa collaboration avec le Fonds national suisse et les acteurs cantonaux et régionaux. Au niveau international, l'agence gère notamment la participation à l'initiative EUREKA, qui soutient des projets de coopération transnationaux, ainsi qu'à des programmes de partenariat avec l'Union européenne tels qu'Eurostars.

L'exercice 2019 d'Innosuisse se solde par une perte de 7,1 millions. Compte tenu du bénéfice reporté au 1er janvier 2019 et des réserves latentes, le résultat global est de 2,7 millions de francs, montant devant être affecté aux réserves légales.(AWP)






 
 

AGEFI



...