Vive croissance pour Lonza en 2018, changement de patron

mercredi, 30.01.2019

En 2018, les revenus de Lonza ont bondi de 21,9% à 5,54 milliards de francs. Le directeur général Richard Ridinger quittera ses fonctions en mars prochain.

Lonza annonce le départ au 1er mars prochain de son directeur général, Richard Ridinger. (Keystone)

Lonza a poursuivi sa vigoureuse croissance l'an dernier. Le fournisseur bâlois de composants pour l'industrie pharmaceutique, qui a néanmoins vu son bénéfice net reculer au regard de 2017, annonce également mercredi le départ de son directeur général, Richard Ridinger, après sept ans passés à la tête du groupe.

Sur l'année sous revue, les revenus ont bondi de 21,9% à 5,54 milliards de francs. Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) s'est lui envolé de près d'un tiers (+31,8%) à 1,43 milliard, alors que le bénéfice net a fléchi de 1,1% à 659 millions de francs.

Le conseil d'administration propose de verser un dividende de 2,75 francs par action au titre de 2018.

Le chiffre d'affaires exclut les revenus de l'unité du traitement de l'eau (Water Care), lesquels se sont montés à 516 millions de francs. Ce secteur devrait être vendu ces prochains mois.

Lonza a également présenté sa performance ajustée des charges de restructuration. L'Ebitda dit de base a affiché une expansion de 26,3% à 1,51 milliard de francs, pour une marge correspondante de 27,3%. Le bénéfice de base a lui grimpé de 21,5% à 869 millions de francs.

Les chiffres se sont révélés légèrement inférieurs aux attentes des analystes du consensus AWP. Pour l'exercice en cours, Lonza table sur une croissance de son chiffre d'affaires entre 6 et 9% ainsi qu'une marge Ebitda demeurant à haut niveau.

Lonza annonce par ailleurs le départ au 1er mars prochain de son directeur général, Richard Ridinger. Pour lui succéder, le conseil d'administration a nommé Marc Funk, actuellement responsable des opérations de la division Pharma & Biotech. M. Funk est à la tête de cette unité, la plus importante du groupe en termes de ventes, depuis 2014.

Après sept années passées à diriger le groupe établi à Bâle, M. Ridinger a souhaité renoncer à ses fonctions. Il entend se consacrer à l'avenir à des mandats non exécutifs dans diverses entreprises, a précisé Lonza. (awp)






 
 

AGEFI



...