Novartis lance deux nouvelles études comparatives sur le Cosentyx

mardi, 09.01.2018

Elles visent à démontrer la supériorité du Cosentyx pour ralentir les dommages de la colonne vertébrale. Le recrutement des patients est en cours.

Elles visent à démontrer la supériorité du Cosentyx pour ralentir les dommages de la colonne vertébrale. Le recrutement des patients est en cours.

Novartis a lancé deux nouvelles études cliniques comparatives sur le Cosentyx. Le médicament sera comparé au biosimilaire expérimental développé par la filiale Sandoz de l'Humira (adalimumab) distribué par AbbVie pour le traitement de la spondylarthrite ankylosante (AS) ainsi qu'à l'Humira pour l'arthrite psoriasique (PsA), a précisé la société pharmaceutique mardi.

Dans l'étude comparative Surpass, le Consentyx (secukinumab) sera comparé au biosimilaire expérimental de l'adalimumab pour le traitement de la spondylarthrite ankylosante. Il s'agira de la première étude visant à démontrer la supériorité du Cosentyx pour ralentir les dommages de la colonne vertébrale. Le recrutement des patients est en cours.

Dans l'étude Exceed, le Cosentyx sera comparé à l'Humira du concurrent américain AbbVie, pour le traitement de l'arthrite psoriasique.
"Les patients méritent le meilleur traitement possible et nous avons bon espoir que les études Exceed et Surpass fournissent des réponses pour aider les médecins et les patients dans leur prise de décision", a souligné Vas Narasimhan, directeur médical de Novartis.

Le secukinumab est un anticorps monoclonal entièrement humain qui se lie de façon sélective à l'interleukine-17A (IL-17A), une cytokine pro-inflammatoire jouant un rôle important dans le déclenchement de la spondylarthrite ankylosante, de l'arthrite psoriasique et du psoriasis, pour la la neutraliser.

Le Cosentyx est déjà homologué contre le psoriasis, l'arthrite psoriasique et la spondylarthrite ankylosante.

Le psoriasis est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire se dérègle et attaque la peau, provoquant des inflammations cutanées. L'arthrite psoriasique conduit à une atteinte des articulations.
La spondylarthrite ankylosante est une maladie rhumatismale chronique et évolutive qui atteint surtout la colonne vertébrale et le bas du dos. Elle se traduit par des douleurs et une perte de souplesse des articulations. Jusqu'à 30% des patients atteints de psoriasis développeront une spondylarthrite ankylosante au cours de leur vie.

AVANTAGE POUR NOVARTIS
L'Humira a généré avec 15 milliards de dollars le chiffre d'affaires annuel le plus élevé parmi les médicaments biologiques, note la Banque cantonale de Zurich (ZKB). Le médicament figure, avec Enbrel et Remicade, parmi ceux dont les brevets arrivent à échéance successivement dans les différents pays. Novartis teste pour cette raison également un biosimilaire de l'Humira, expliquent les analystes.
De plus, le laboratoire bâlois a l'avantage sur la concurrence de Lilly et Johnson&Johnson pour les indications dans la spondylarthrite ankylosante et l'arthrite psoriasique. Le potentiel de chiffre d'affaires annuel du Cosentyx demeure estimé à 5 milliards de dollars.
Vers 11h02, Novartis prenait 0,7% à 84,50 CHF dans un SMI en hausse de 0,37%.(awp)






 
 

AGEFI


 

 



...