Les taux négatifs, reflet et remède d’un excès de pessimisme en Europe

mercredi, 18.09.2019

Elle a subi les plus fortes révisions à la baisse des prévisions de croissance depuis un an, et la récession menace en Allemagne et en Italie.

François-Xavier Chauchat*

Si l’économie américaine continue d’obséder les investisseurs, certains observateurs pensent que le problème principal se situe en Europe, comme l’atteste le trou noir des taux négatifs. La région est celle qui a subi les plus fortes révisions à la baisse des prévisions de croissance depuis un an, et la récession menace en Allemagne et en Italie. On s’inquiète du sadomasochisme budgétaire allemand, et on s’interroge sur le rapport coût/bénéfice de la politique monétaire. Les coûts de friction de la transition énergétique pèsent fortement, avec une «récession verte» dans l’automobile. Enfin, les risques économiques liés au Brexit sont encore à venir. 

Ces inquiétudes sont fondées, mais elles sont sans doute exagérées. D’abord, la partie la plus domestique de l’économie européenne – consommation, construction, services immobiliers – continue de bien résister. Ensuite, les multiples effets bénéfiques de l’écroulement des taux d’intérêt ne peuvent être sous-estimés. Représentant près de 2% du PIB de la zone euro, les charges d’intérêt sur la dette publique pourraient quasiment disparaître dans les cinq ans, ce qui laisserait une marge de manœuvre budgétaire substantielle aux pays de la zone euro. Cette relance budgétaire furtive est certes graduelle, mais elle est loin d’être négligeable.

Une des sources majeures du risque européen se tarit

L’effet baisse des taux sera particulièrement puissant en Italie, où la charge de la dette se monte à 3,6% du PIB. Avec des taux désormais quasi-nuls, le nouveau gouvernement pro-européen de Giuseppe Conte devrait pouvoir  mieux naviguer. De plus, l’action de la BCE, qui va se renforcer, a déjà initié une reflation domestique dans la péninsule, comme on peut le voir dans l’immobilier. Une des sources majeures du risque européen se tarit. 

Enfin, avec l’aubaine des taux négatifs, on entend de plus en plus de voix, y compris allemandes, en faveur d’un grand plan d’investissement européen dans l’économie verte, qui se concrétiserait en 2020 après l’installation de la nouvelle commission. Il faut rester prudent, mais un plan «vert» pourrait apporter une impulsion pro-croissance à une tendance sociétale qui a plutôt tendance à la pénaliser, au moins à court terme. De ce point de vue, un calendrier plus réaliste de transition vers la voiture électrique apporterait un soulagement certain.

Les marchés financiers bougent souvent à la marge

Reste le risque d’un Brexit sans accord, qui plongerait le Royaume-Uni en dépression, et pèserait sur toute l’Europe. Un Brexit sans accord reste un scénario improbable car il implique un chaos dont personne ne peut profiter politiquement. Il suffit d’un aménagement de la frontière irlandaise, seul vrai sujet de blocage, pour qu’un accord soit trouvé, après ou avant de nouvelles élections. 

Au vu du fort pessimisme reflété par les taux des obligations allemandes, et par les enquêtes auprès des investisseurs européens, un scénario gris mais pas noir pour l’Europe pourrait suffire à rassurer. Les marchés financiers, en effet, bougent souvent à la marge. On pourrait alors espérer un retour d’intérêt pour l’univers des petites valeurs, qui a souffert depuis un an alors qu’il garde le leadership des profits en Europe. En attendant, il est préférable de conserver une approche très diversifiée et plutôt prudente dans les portefeuilles flexibles internationaux, avec une exposition aux actions proche de la normale mais protégée par des obligations américaines. 

Dans ce contexte, il pourrait être judicieux de prendre quelques options d’achat de valeurs cycliques et bancaires européennes pour se positionner sur une modération d’un pessimisme qui semble excessif. Enfin, il est peut-être temps de commencé à prendre les profits sur les obligations italiennes.

*Chef économiste, Dorval AM






 
 

AGEFI




...