Brexit: EasyJet "prudente" pour le second semestre

lundi, 01.04.2019

Easyjet s'attend à une activité plus faible au Royaume-Uni comme en Europe pour le second semestre.

Easyjet a publié un rapport d'activité au lendemain de la clôture du premier semestre de son exercice comptable. (Keystone)

La compagnie aérienne à bas coût EasyJet s'est dit "prudente" lundi pour la belle saison face aux incertitudes macroéconomiques et du Brexit, après un premier semestre attendu dans le rouge.

Le groupe aérien britannique a publié un rapport d'activité au lendemain de la clôture du premier semestre de son exercice comptable (période du 1er octobre au 31 mars).

"Pour le second semestre (avril à septembre), nous voyons une activité plus faible au Royaume-Uni comme en Europe, en raison d'incertitudes macroéconomiques et de nombreuses questions restées sans réponses autour du Brexit. L'ensemble réduit la demande des clients", a expliqué le directeur général d'EasyJet, Johan Lundgren, dans ce communiqué.

La compagnie s'est dite en conséquence "plus prudente" pour ses perspectives au second semestre. Elle n'a cependant pas fourni de prévision pour son bénéfice annuel néanmoins.

Les résultats complets du premier semestre seront publiés le 17 mai, mais EasyJet a d'ores et déjà prévenu qu'elle devrait afficher une perte avant impôt de 275 millions de livres (357 millions de francs), soit pire qu'attendu par le consensus des analystes établi par Bloomberg (232 millions de livres).

La compagnie a expliqué qu'au premier semestre de son exercice comptable 2018-2019, elle a subi l'impact de plusieurs facteurs défavorables, dont l'intégration coûteuse d'une partie de l'activité de l'ex-Air Berlin, des fêtes de Pâques tombant en avril (second semestre comptable) au lieu de mars l'an passé et une hausse des prix du kérosène.

Juste avant les fêtes de Noël, EasyJet a de surcroît pâti, comme d'autres compagnies, d'annulations de vols à l'aéroport londonien de Gatwick, perturbé par des vols de drones. En janvier la compagnie au logo orange et blanc avait chiffré à 15 millions de livres l'impact négatif de ces perturbations à Gatwick, où EasyJet est très présente.

Pour le premier semestre, son chiffre d'affaires devrait toutefois croître de 7,3%, à environ 2,340 milliards de livres (2,7 milliards d'euros), dopé par une augmentation de 14,5% de sa capacité de sièges (à 46,2 millions de sièges au total). Son revenu par siège à taux de change constant, un indicateur scruté par le marché, devrait avoir diminué en revanche de 7,4%. (ats)






 
 

AGEFI



...