Revenir à une pensée globale sur le marché des taux

mardi, 21.07.2020

Du point de vue de l’international, le bon du Trésor américain ne bénéficie plus du même soutien qu’auparavant.

Kevin Flanagan*

Pour ceux qui suivent les marchés de taux, les indicateurs américains sont généralement prédominants. 

Pourtant, l’Europe a connu récemment des évolutions intéressantes qui ont été largement ignorées des commentateurs. De ce fait, revenir à une vision globale des marchés de taux prend tout son sens.

La baisse du rendement des bons du Trésor américains à 10 ans s’explique essentiellement par l’absence d’alternative à ces emprunts sur les marchés de la dette souveraine des pays développés ces dernières années. Quel autre choix avaient en effet les investisseurs confrontés aux rendements négatifs des obligations d’autres pays? Mais alors qu’au Japon et dans divers pays de la zone euro, les rendements des emprunts d’Etat sont nuls ou négatifs, l’avantage relatif du dix ans américain tend à se réduire comme une peau de chagrin.

Son différentiel de rendement avec les emprunts de ces marchés très suivis que sont l’Allemagne et l’Italie a considérablement diminué depuis un peu plus d’une année. L’écart de rendement entre le 10 ans américain et le Bund allemand qui s’élevait à 280 points de base (pb) en novembre 2018 s’est resserré d’environ 170 pb cette année et il n’est plus que de 112 pb aujourd’hui1. De même, l’écart de rendement avec le 10 ans italien qui était encore de 100 pb en septembre 2019 s’est totalement inversé et il est devenu négatif. 

Autrement dit, le 10 ans américain ne rapporte pas plus mais au contraire 65 pb de moins que son homologue italien. Il s’agit d’un retournement de situation assez spectaculaire pour mériter d’être relevé!

Quelle en est la cause principale? Il convient tout d’abord de souligner le fait que les obligations des Etats allemand et italien n’ont pas suivi des trajectoires identiques. Durant les périodes examinées, le rendement du Bund a chuté pendant que celui de l’emprunt italien s’accroissait. 

Néanmoins, la constante dans ces deux cas est que le rendement du 10 ans américain a plongé. Alors qu’il avoisinait les 3,25% en novembre 2018, il a reculé jusqu’à 1,90% en septembre 2019 pour tomber à 0,64% actuellement...1 Le calcul est donc assez simple.

Par conséquent, d’un point de vue international, le bon du Trésor américain ne bénéficie plus des mêmes vents favorables qui l’ont porté auparavant et il est peu probable qu’il retrouve ses niveaux de rendement de 2018-2019 dans un avenir proche.

1Données au 9 juillet 2020

*Responsable de la stratégie taux fixes, WisdomTree






 
 

AGEFI



...