Une start-up vaudoise veut uberiser les réservations des blocs opératoires

Mercredi, 18 juillet 2018 // Matteo Ianni

La start-up resot.care va lancer une plateforme de mise en relation entre les différents intervenants professionnels du domaine médical. L’objectif est de simplifier les réservations d’interventions chirurgicales ambulatoires, stationnaires et privées. Une innovation de taille dans le milieu hospitalier.

La question des délais d’attente pour les interventions chirurgicales non urgentes soulève des controverses et s’avère parfois déroutante.  Aujourd'hui, des personnes souffrantes sont obligées d'attendre plusieurs mois pour une opération. Comment en est-on arrivé à un tel engorgement? Les...

SGS est en ligne avec son plan stratégique 2020

Mercredi, 18 juillet 2018 // Elsa Floret

Pour ses acquisitions le leader mondial de l’inspection - dont les résultats semestriels sont en hausse - met le focus sur l’Asie du Nord-Est et l’Amérique du Nord.

Lors de la présentation de ses résultats semi-annuels devant les médias mercredi depuis son quartier général genevois, la SGS renouvelle ses perspectives 2018, ainsi que ses objectifs stratégiques de croissance 2020. Les résultats sont en hausse. En ce qui concerne l’accélération du programme d’acquisitions du leader...

Temenos poursuit sa croissance tous azimuts au 2e trimestre

Mercredi, 18 juillet 2018

Le chiffre d'affaires de Temenos s'est élevé à 204 millions de dollars, en hausse de 17% sur un an.

Temenos a annoncé mercredi des résultats extrêmement solides au 2e trimestre. Aussi bien le chiffre d'affaires que le résultat opérationnel (Ebit) et les recettes tirées des licences sont en nette hausse et bien supérieurs aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires du développeur genevois de logiciels bancaires s'est...

DKSH vend son secteur santé en Chine à Warburg Pincus

mardi, 10.07.2018

Le groupe zurichois DSKH cède ses activités santé en Chine à la société d'investissements américaine.

Le groupe zurichois reste présent en Chine avec des unités dans les biens de consommation, les matières premières et la technologie. (keystone)

Le facilitateur de distribution DKSH annonce mardi le transfert de ses activités santé en Chine à la société d'investissements américaine Warburg Pincus. Le montant de la vente s'établit à 100 millions de francs.

Le groupe zurichois reste cependant présent dans l'Empire du Milieu avec des unités dans les biens de consommation, les matières premières et la technologie. Mais cette cession lui permet de mieux se recentrer sur ses activités stratégiques et de réaliser une plus-value.

Avec Warburg Pinter, DKSH affirme avoir trouvé un repreneur à même de "pouvoir au mieux exploiter le potentiel des activités santé en Chine", où ce secteur représentait pour DKSH une activité de niche jusqu'à présent. Il regroupait des divisions pharma, consommation et techniques médicales.

La transaction sera comptabilisée au 2e semestre 2018, sous réserve de l'aval des autorités concernées. A taux de change constants, l'unité cédée a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 300 millions de francs.

"Cette transaction nous permet un recentrage stratégique", explique dans le communiqué le CEO de DKSH, Stefan Butz. La division concernée représentait pour nous un marché de niche en Chine.

Société zurichoise surtout présente en Asie, DKSH emploie près de 32'000 collaborateurs et a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 11 milliards de francs. (awp)






 
 

AGEFI


 

 



...