Chiffre d'affaires en hausse de 7,4% pour DKSH au premier semestre

jeudi, 12.07.2018

DKSH est parvenu à augmenter ses ventes au premier semestre, porté par toutes ses unités. Le spécialiste zurichois des services de marketing et de distribution a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 5,67 milliards de francs, en hausse de 7,4% sur un an.

Le groupe a profité d'effets de change.(keystone)

DKSH a dégagé un bénéfice net de 97,5 millions de francs, en hausse de 4,5% (+0,4% à taux de change constant), profitant d'effets de change, a indiqué jeudi l'entreprise dans un communiqué. Le bénéfice du premier semestre 2017 avait été influencé positivement à hauteur de 6,8 millions par la vente d'un centre de distribution.

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) s'est affiché à 139,5 millions, en progression de 0,5% (-3% à taux de change constant). En termes organiques, la croissance a atteint 3,7%.

Ces résultats sont globalement en ligne avec les projections des analystes consultés par AWP. Ces derniers escomptaient en moyenne des ventes semestrielles de 5,68 milliards de francs, un bénéfice net compris entre 88 et 102 millions et un Ebit de 135,9 millions. La croissance organique était toutefois attendue en moyenne à 4,4%.

Focus stratégique renforcé

L'unité des biens de consommation a vu ses ventes revenir à la croissance lors des six premiers mois de 2018 "pour la première fois depuis plusieurs années", a souligné le directeur général de DKSH Stefan Butz, cité dans le communiqué. Ce revirement a toutefois nécessité des investissements et initiatives qui ont pesé sur le résultat.

La rentabilité opérationnelle de ce segment a ainsi fondu d'un quart (-25,1% à 34,1 millions de francs), malgré des revenus en hausse de 9,4% à 1,92 milliard, portés par la concentration sur le marché asiatique.

"Nous avons élargi le pipeline d'acquisitions du groupe et consolidé la présence en Nouvelle-Zélande grâce au rachat de Davies Foods. Et avec la transaction réalisée en Chine, nous avons continué de renforcer notre focalisation stratégique", a relevé M. Butz.

Les produits de santé, la plus grande division du groupe, ont pour leur part généré des revenus de près de 3,1 milliards de francs, en hausse de 6,7%, progressant avant tout dans le Sud-Est asiatique, la demande étant demeurée stable au Nord de ce continent. La situation s'est aussi améliorée en Thaïlande. L'Ebit a progressé de 4,9% à 79,7 millions.

La distribution de matériaux spéciaux a rapporté 475,7 millions de francs, soit 5,8% de plus qu'un an auparavant, pour un résultat opérationnel de 39,7 millions (+6,1%). Les produits technologiques ont généré 192,1 millions, en hausse de 3,3, l'Ebit décollant dans ce secteur de 52,6% à 8,7 millions.

Stabilité en ligne de mire

Au niveau des perspectives, la direction prévoit pour l'ensemble de l'année un chiffre d'affaires à nouveau en croissance, sans donner davantage de précision. Elle s'attend également à un résultat opérationnel stable, en raison des investissements et initiatives dans la division des biens de consommation ainsi que du transfert de ses activités santé en Chine à la société d'investissements américaine Warburg Pincus pour 100 millions de francs, annoncé mardi.(awp)






 
 

AGEFI


 

 



...