Deux millions de salaires rétroactifs en plus pour 1800 facteurs

lundi, 08.07.2019

En collaboration avec les syndicats syndicom et transfair, la Poste a remanié le système de temps de travail «mytime», ce qui bénéficiera à quelque 1800 facteurs colis.

Le système de temps de travail «mytime» s'appuie en grande partie sur le temps de travail effectif des facteurs colis, basé aussi sur la quantité de colis livrés. (Keystone)

Quelque 1800 facteurs colis vont recevoir rétroactivement en octobre une rémunération totale d'environ 2 millions de francs. C'est la conséquence d'un remaniement du nouveau système de temps de travail, introduit en juillet 2018, qui n'a pas eu les effets escomptés.

Après un an de fonctionnement, les partenaires sociaux ont testé l'adéquation de ce nouveau système de temps de travail "mytime". Les réactions des collaborateurs ont incité La Poste à apporter des améliorations en collaboration avec les syndicats transfair et syndicom, a indiqué lundi transfair dans un communiqué.

"L'effet escompté du nouveau système ne s'est pas produit comme souhaité, a précisé un porte-parole du syndicat, Fritz Bütikofer. Le système de temps de travail «mytime», créé avec les syndicats et introduit le 1er juillet 2018, s'appuie en grande partie sur le temps de travail effectif des facteurs colis, basé aussi sur la quantité de colis livrés. Il n'a pas fait ses preuves, insiste le porte-parole, se basant sur une analyse des décomptes horaires. Les différences de salaires seront payées en octobre.

"La flexibilisation ne doit pas se faire au détriment des collaborateurs. En partant du principe que les heures de travail réellement effectuées sont rémunérées, nous avons réussi à régler une problématique prioritaire des facteurs colis et à améliorer 'mytime' en collaboration avec la Poste", explique Matteo Antonini, responsable de la branche Logistique chez syndicom. "Le nouveau système répond à nos principales exigences en matière de transparence et d'équité", ajoute M. Bütikofer. (ats)






 
 

AGEFI



...