A Bruxelles, l’UE risque d’avoir d’autres priorités

vendredi, 28.08.2020

Deux députés européens avertissent que la recherche suisse pourrait à nouveau être privée des fonds de l’Europe.

Sophie Marenne

Selon les parlementaires, bien que l’UE ait toujours privilégié une bonne entende avec la Suisse, elle pourrait être fatiguée d'attendre les décisions sur l'accord-cadre et décider de mettre ses priorités ailleurs. (Keystone)

Si l’ombre de l’initiative de limitation inquiète les écoles et universités de Suisse, l’appréhension atteint également Bruxelles, jusqu’au cœur du Parlement européen. «On n’atteint pas l’excellence en s’isolant», avertit Maria da Graça Carvalho, députée européenne. Spécialiste des questions de...






 
 

AGEFI



...