Pas facile de stabiliser l’économie sans lui faire mal

lundi, 17.09.2018

Des voix s’élèvent pour une normalisation monétaire plus agressive aux États-Unis, compte tenu de la vigueur de l’économie et l’absence de chômage.

Levi-Sergio Mutemba

Eric Rosengren. Le chômage a si rapidement baissé qu’il pourrait remonter d’autant plus vite.

Il y a un débat qui s’intensifie au sein des banques centrales. En particulier au sein de la Réserve fédérale, l’institut d’émission la plus avancée dans son cycle de normalisation monétaire. En effet, avec un taux de chômage aux États-Unis (3,9%) à un plus bas depuis deux décennies, les...






 
 

AGEFI



...