Cinq Suisses évacués de Chine sont arrivés en France

lundi, 03.02.2020

Des passagers de trente nationalités différentes, notamment des citoyens suisses, en provenance de la région chinoise touchée par le coronavirus, ont atterri dimanche près de Marseille.

L'avion transportant les ressortissants suisses a atterri peu après 14h30 à la base aérienne française d'Istres-Le Tubé, près de Marseille. (Keystone)

L'avion transportant cinq Suisses évacués de la région chinoise touchée par le coronavirus a atterri en France dimanche. Les pays du G7 vont par ailleurs se concerter sur la réponse à apporter à l'épidémie.

L'avion transportant les ressortissants suisses a atterri peu après 14h30 à la base aérienne française d'Istres-Le Tubé, près de Marseille. Ses passagers seront mis en quarantaine pendant 14 jours.

Des passagers de trente nationalités différentes, notamment des citoyens suisses, français, belges et autrichiens se trouvaient à bord de l'A380 de la compagnie Hi Fly Malta, qui a posé ses roues sur le tarmac français à 14h30, selon le site flightradar24.

"Les pays concernés, pour une bonne partie d'entre eux, vont nous permettre d'assurer un bord à bord permettant le retour de ces personnes dans les pays d'origine", a déclaré le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian, sans fournir plus de précisions techniques sur les lieux où se feraient ces transferts.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a confirmé dans un communiqué que cinq citoyens suisses et leurs trois plus proches parents chinois ont pu quitter Wuhan sur un vol opéré par le gouvernement français. Deux passagers ont décidé, peu avant le départ, de rester sur place, ont ajouté les services du conseiller fédéral Ignazio Cassis.

Deux lieux de confinement

En fin d'après-midi, des bus ont emmené les Français rapatriés, sans qu'il ait été précisé dans l'immédiat si des ressortissants d'autres nationalités étaient aussi concernés, vers les lieux où ils vont effectuer leur période de confinement, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Ces lieux sont au nombre de deux dans les Bouches-du-Rhône: un centre de formation des pompiers à Aix-en-Provence et une résidence de vacances dans la station balnéaire de Carry-le-Rouet, près de Marseille. C'est dans cette dernière que les quelque 180 personnes, en majorité françaises, arrivées vendredi de Wuhan, séjournent depuis leur arrivée en France.

Les passagers ont dû se soumettre à des contrôles de santé à l'aéroport de Wuhan avant le départ. Ils portaient des masques durant le vol alors que le personnel était protégé par des combinaisons de protection, comme le montrent les vidéos que le journaliste de CNN Antoine Crouin, en contact avec un passager, a publiées sur Twitter.

Le G7 va se concerter

Les pays du G7 vont se concerter pour apporter une réponse face au nouveau coronavirus, a annoncé le ministre allemand de la Santé après un entretien téléphonique à ce sujet avec son homologue américain. "Cela ne sert à rien si un pays prend des mesures tout seul", a déclaré Jens Spahn, soulignant que cela s'ajoutait à la coordination européenne déjà en cours.

Le chef de la diplomatie française a salué quant à lui une coopération "remarquable" avec les autorités chinoises. "Tous les Français qui ont demandé à être rapatriés le sont", a-t-il dit, précisant que le rapatriement du personnel diplomatique français n'était pas à l'ordre du jour.

Premier décès hors de Chine

A Paris, une réunion interministérielle doit avoir lieu dimanche soir autour du Premier ministre au sujet du coronavirus, au sujet duquel l'inquiétude a été relancée après l'annonce d'un premier décès hors de Chine, aux Philippines.

En Chine, la métropole de Wenzhou, à 800 km de Wuhan, a rejoint la liste des villes confinées et un nombre croissant de pays ferment leurs frontières aux personnes en provenance de Chine.

L'épidémie a fait plus de 300 morts en Chine, où elle a contaminé plus de 14'000 personnes, et s'est propagée dans 24 pays. En France, six cas ont été confirmés: ils sont tous hospitalisés, un à Bordeaux et cinq à Paris, dont deux en réanimation.

Pour l'heure, aucun cas positif n'a été rapporté en Suisse malgré une centaine d'analyses effectuées. Le centre de référence aux Hôpitaux universitaires de Genève a indiqué dimanche à Keystone-ATS que de nouveaux chiffres seraient publiés lundi.

Comme lors du précédent vol, aucun des passagers qui sont arrivés à Istres ne présentait de symptômes d'une infection au nouveau coronavirus apparu à Wuhan, où ils ont embarqué, au départ de l'avion, a assuré Adrien Taquet, secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Santé. (awp)






 
 

AGEFI




...