Extinction Rebellion s'en prend à des sociétés de trading

lundi, 17.02.2020

Des militants d'Extinction Rebellion ont occupé les locaux de quatre sociétés actives dans le commerce de matières premières à Genève et Lausanne.

Les militants ont occupé les bureaux de Vitol, Cargill et Mercuria à Genève ainsi que ceux d'Ifchor à Lausanne. (Keystone)

Extinction Rebellion (XR) a mené une action simultanée sur plusieurs sites lundi matin à Genève et Lausanne. Les militants climatiques ont occupé les locaux de quatre sociétés actives dans le commerce des matières premières.

Le mouvement prônant la désobéissance civile a dit avoir réquisitionné 200 "bloqueurs" pour investir ces entreprises. Ils ont occupé les bureaux de Vitol, Cargill et Mercuria à Genève ainsi que ceux d'Ifchor à Lausanne.

"L'objectif est de mettre en lumière ces sociétés peu connues du public et qui se moquent de la biodiversité", a dit l'une des activistes à l'issue du blocage de Cargill. "Nous ne faisons pas cela pour le plaisir, mais pour réagir face à l'attentisme de nos autorités", a ajouté un autre militant.

Selon un tract diffusé sur place, XR accuse ces entreprises d'agir "dans la plus grande opacité" en encourageant "la déforestation massive", "les cultures intensives" ou encore "les méthodes d'extraction de plus en plus invasives."

La police est intervenue sur les différents sites. La plupart des locaux ont été évacués dans le calme avant midi.

XR s'est fait connaître ces derniers mois par ses actions sur le domaine public. Le mouvement avait toutefois annoncé il y a plusieurs semaines vouloir s'en prendre aussi au secteur privé dans l'Arc lémanique, sans toutefois dévoiler les noms des entreprises qu'il voulait cibler. (ats)






 
 

AGEFI



...