Une taxe plus forte pour les camionneurs

vendredi, 23.09.2016

Dès le 1er janvier, les camions traversant la Suisse devront débourser en moyenne 298 francs au lieu de 271 francs. Le Conseil fédéral a décidé vendredi de relever les tarifs pour les véhicules soumis à la redevance poids lourds (RPLP).

Vingt-six euros en moyenne en plus par mois.

Les mesures devraient générer 190 millions de francs de recettes supplémentaires. Tous les camions de plus de 3,5 tonnes circulant sur les routes helvétiques sont soumis depuis 2001 à la taxe qui se fonde sur le principe du pollueur-payeur.

La facture dépend du nombre de kilomètres parcourus, du poids total autorisé et des émissions de substances polluantes selon les normes EURO.

Les véhicules peu polluants de la catégorie EURO VI devront s'acquitter de 2,28 centimes/tonne-kilomètre. Ils ne bénéficieront plus du rabais de 10% introduit le 1er juillet 2012 par le gouvernement afin encourager l'acquisition de camions moins polluants.

La norme EURO VI étant obligatoire depuis le 1er janvier 2014 pour la première immatriculation des véhicules lourds, le rabais n'a plus qu'un effet incitatif restreint, justifie le Conseil fédéral.

Nouveau classement

Le classement des camions dans les différentes catégories de tarif a également été revu. Les camions EURO IV et EURO V passeront de la catégorie la plus avantageuse à laquelle ils appartiennent depuis respectivement 2005 et 2006 à la catégorie moyenne. Leur facture sera de 2,69 centimes/tonne-kilomètre.

Les véhicules EURO III classés dans la catégorie moyenne depuis 2009 se retrouveront dans la catégorie la plus coûteuse et devront débourser 3,10 centimes/tonne-kilomètre. Le tarif des camions EURO II et EURO III avec filtres à particules est fixé à 2,79 centimes/tonne-kilomètre.

Le comité mixte Suisse-UE relatif à l'accord sur les transports terrestres a approuvé la révision de tarifs en juin. Selon l'accord bilatéral, la moyenne pondérée de la RPLP ne peut excéder 325 francs.

Objectif manqué

Ces mesures doivent renforcer le transfert de marchandises de la route au rail exigé par l'Initiative des Alpes. La Confédération est encore loin d'avoir atteint l'objectif d'un maximum de 650'000 camions traversant les Alpes suisses par année d'ici à 2018.

L'an dernier, plus d'un million de poids lourds ont transité par l'espace alpin. La part du fret ferroviaire transalpin continue néanmoins de progresser. Avec 27 millions de tonnes, elle représente désormais 69,1% du transport de marchandises, un record depuis 2001. (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...