Redevance à la baisse et TVA sur les achats en ligne

jeudi, 27.12.2018

Dès janvier, la Suisse sera dirigée par un Conseil fédéral renouvelé. Mais 2019 rimera aussi avec une hausse des rentes AVS, une baisse de la redevance radio-TV et un versement de la TVA sur les achats en ligne. Tour d'horizon des changements de loi.

La nouvelle année aura des effets sur le porte-monnaie. (Pixabay)

Les Suisses devront s'habituer au nouveau visage du gouvernement: Karin Keller-Sutter et Viola Amherd y entrent et quatre départements changent de mains. Il devrait toutefois être plus difficile de croiser un ministre dans un avion de ligne. Le Conseil fédéral a décidé d'utiliser plus souvent le service de transport aérien fédéral.

La nouvelle année aura des effets sur le porte-monnaie. La redevance radio-TV baissera de 86 francs, à 365 francs par an. Elle ne sera plus liée à la possession d'un appareil de réception.

Tout le monde devra s'en acquitter, à moins de demander d'en être affranchi pour un certain nombre de motifs. La première année, une facturation échelonnée est prévue.

Finis par contre les achats de livres ou de DVD hors taxes sur Amazon et consorts. Les commandes sur Internet n'échapperont plus à la TVA. En contrepartie, la douane ne prélèvera plus les impôts et émoluments lors de l'importation auprès des clients.

Tournois de poker

Grâce à la nouvelle loi sur les jeux d'argent, les petits tournois de poker seront permis hors des maisons de jeu. Les cantons pourront les autoriser pour éviter les loteries et jeux illégaux. Pour chaque tournoi, chaque mise de départ ne pourra excéder 200 francs et leur somme totale 20'000 francs. Il faudra en revanche attendre encore six mois pour pouvoir jouer en ligne sur des sites suisses.

Les pharmaciens pourront remettre certains médicaments sous ordonnance, même si le client n'en a pas. Ils pourront aussi se passer d'une ordonnance pour délivrer pendant un an après la première prescription des médicaments utilisés pour un traitement de longue durée.

Une autorisation simplifiée de mise sur le marché est prévue pour les médicaments relevant de la médecine complémentaire, pour ceux dont l'usage est traditionnel et pour ceux déjà autorisés dans un autre canton.

Rayon animaux, les vétérinaires devront enregistrer leurs prescriptions d'antibiotiques afin de renforcer la lutte contre les résistances. Cela ne concernera jusqu'à octobre que les animaux traités en groupe. Les émoluments pour les prestations de la banque de données sur le trafic des animaux diminueront quant à eux de 25%.

Primes maladie en hausse

Les rentes AVS augmenteront. La rente minimale passera de 1175 à 1185 francs, la maximale de 2350 à 2370 francs. Les prestations complémentaires seront aussi majorées. Les fonds de compensation de l'AVS, de l'AI et du régime des APG seront gérés par le nouvel établissement commun compenswiss.

Les primes d'assurance maladie continueront de prendre l'ascenseur. Un nouveau mécanisme devrait alléger celles des assurés de 19 à 25 ans, mais les plus vieux risquent d'en faire les frais. Les cantons passeront de leur côté à la caisse pour l'hospitalisation en Suisse des personnes résidant dans l'UE mais assurées auprès d'une caisse helvétique.

Les chômeurs paieront moins pour les risques liés au décès et à l'invalidité. La cotisation, déduite de l'indemnité, passera de 1,5% à 0,25%, du salaire journalier coordonné.

Service postal amélioré

La Poste devra améliorer l'accès à ses offices et agences et la population pourra accéder à un service de paiement en 20 minutes. Elle devra garantir cet accès à 90% de la population dans chaque canton et plus seulement en moyenne nationale.

Les employés d'un prestataire postal recevront un salaire minimal de 18,27 francs par heure. La durée hebdomadaire du temps de travail s'élève au plus à 44 heures.

Les conducteurs âgés devront se soumettre à un examen médical obligatoire tous les deux ans dès 75 ans, au lieu de 70 ans. L'âge limite des médecins cantonaux habilités à procéder à ces examens passera lui aussi de 70 à 75 ans.

Les futurs pilotes suisses seront désormais favorisés par rapport à leurs collègues étrangers. Depuis 2016, les personnes se destinant à une carrière dans l'aviation peuvent demander une subvention fédérale pour financer leur formation. Les étudiants suisses bénéficieront d'un taux de subventionnement plus élevé que ceux venus de l'étranger et jouiront d'un traitement de faveur.(ats)






 
 

AGEFI



...