Un bracelet pour déjouer les écoutes des appareils intelligents

mardi, 18.02.2020

Des chercheurs ont inventé un «bracelet du silence» pour éviter que les assistants numériques écoutent les conversations confidentielles.

MH

Le bracelet est composé de 24 transducteurs distincts qui émettent des ondes ultrasonores interférant avec les microphones dans toutes les directions, même s'ils sont cachés.

Des chercheurs de l'Université de Chicago ont construit un bracelet expérimental capable de désactiver les microphones dans l'environnement de son utilisateur, y compris les microphones cachés. Objectif: protéger les utilisateurs contre l’utilisation abusive des microphones à l’ère des appareils intelligents basés sur la voix.

Dès que l’utilisateur appuie sur l’unique bouton du bracelet, dont l’esthétisme n’est pas encore au rendez-vous, l’appareil commence à diffuser des ultrasons (compris entre 24 et 26 kHz) dans l’ensemble de l’environnement de la pièce. Ainsi, un bruit blanc couvre entièrement la discussion et l’enceinte connectée n’est pas en mesure d’enregistrer les mots prononcés.

Ses créateurs ont souligné dans le New York Times, qu’ils seraient capable de commercialiser le produit pour un prix avoisinant les 20 dollars, plusieurs investisseurs étant intéressés par le projet.

Ecoute à son insu

Malgré l’enthousiasme initial suscité par les hauts parleurs intelligents, les consommateurs deviennent de plus en plus nerveux sur la question de la confidentialité. En effet, les micros de Siri, Google, Alexa, pour ne citer que les plus connus, sont censés s’activer uniquement lorsqu’ils comprennent les fameux mots déclencheurs: «Dis Siri», « OkGoogle», ou «Alexa». Mais il apparaît que l’appareil est souvent déclenché sans que ces mots ne soient prononcé et vous enregistre à votre insu.

Deux chercheurs de la Northeastern University ont fait écouter la télévision à des enceintes connectées durant 120 heures et se sont rendus compte que les appareils s’étaient activés des douzaines de fois pour enregistrer les sons. Ce phénomène s’explique par l’utilisation de phrases similaires aux mots déclencheurs des différentes enceintes.

A savoir que le bracelet assure un brouillage omnidirectionnel, il élimine les angles morts, où les transducteurs s’annulent, grâce au mouvement du poignet de l’utilisateur. Il est donc, selon ses créateurs, plus efficace que les brouilleurs stationnaires dédiés. Il peut même brouiller les micros cachés.






 
 

AGEFI



...