Un nouveau label de qualité pour les prestataires dans la sécurité

mercredi, 19.09.2018

Dès 2019, la Fondation Redsafe certifiera le respect des règlements, normes, standards et pratiques en matière de sûreté, de sécurité et de continuité des activités. En Suisse et à l’international.

Elsa Floret

Alexandre Iseppi. Créateur d'étic SA en 2001.

A l’initiative de ce label Redsafe, la société étic SA. Créée par Alexandre Iseppi en 2001 à Préverenges, cette PME est spécialisée dans les études, l’ingénierie et le conseil, principalement dans la gestion des risques et de radiocommunication.

Alexandre Iseppi établit l’analogie avec le label Valais Excellence, dans le domaine du tourisme, qui a créé en une dizaine d’années une différenciation en termes de revenus d’activité pour les hôtels et restaurants labélisés du canton, jetant le discrédit sur les non-labellisés.

«A l’image du succès de Valais Excellence, Redsafe est un label nécessaire dans le domaine de la sécurité. Il existe aujourd’hui un écran de fumée dans la sécurité où de nombreuses promesses sont faites lors de la vente de produits et de services et qui dissimulent dans la réalité des prestations alibis, parfois réalisées en dehors du cadre légal, mettant en danger les clients et fournisseurs. Redsafe permettra de récompenser les acteurs, qui font du travail sérieux», résume Alexandre Iseppi, témoin de nombreux dysfonctionnements parmi les fournisseurs de sécurité et ce, même à destination des entreprises publiques.

Parmi la cible de clientèle d’étic SA figurent les administrations, les régies fédérales comme Skyguide et les CFF, les entreprises de sécurité, les pompiers, l’aéroport, les transports publics, la police et les institutions publiques. Si étic SA concentre ses activités sur la Suisse romande, elle honore aussi des mandats étrangers, dont ceux avec l’OSCE (l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération) en Europe et la Banque mondiale, dans ses projets au Moyen-Orient.

Un label de confiance

«Notre label Redsafe n’est pas une norme ou un standard venant s’ajouter à ceux déjà existants. Au contraire, notre label vise à reconnaitre la bonne application de ces derniers et ainsi à les valoriser», précise Alexandre Iseppi, qui ajoute que le label Redsafe permet à tous de distinguer très facilement les entreprises sérieuses, qui respectent et appliquent les bonnes pratiques de celles qui ne les respectent pas. Il vise à valoriser les entreprises ainsi que leurs produits et services, en délivrant une certification, qui reconnait la bonne application des règlements, normes, standards et pratiques en matière de sûreté, de sécurité et de continuité des activités.

«En ce sens, c’est un label de confiance. Une entreprise labellisée Redsafe, signifie pour le client une entreprise digne de confiance: ce qui est indiqué dans la présentation commerciale est ce qui est réellement fourni», précise-t-il.

La sécurité est un domaine en forte expansion. Le marché de la sécurité privée en Suisse est estimé à quelque 2 milliards de francs, par l’industrie. Plus de 700 entreprises y sont actives. Securitas et Protectas en sont les principaux leaders avec une part de marché commune estimée à 60 %.

Un marché très concurrentiel

Dans ce marché très concurrentiel, le coût de la prestation ou du produit est souvent l’élément déterminant dans le choix du client. Car il n’est pas toujours aisé pour le client d’évaluer réellement la prestation qu’il achète. Quid de la formation des collaborateurs et de leur capacité à traiter efficacement un incident grave? Quid de la confidentialité des informations transmises? Que se passe-t-il si la qualité des prestations n’est pas celle attendue ? Existe-t-il un processus de contrôle efficace?

Ces difficultés existent également pour les entreprises de sécurité, qui ont consenti aux investissements nécessaires, mais qui peinent à expliquer leur prix face aux clients recevant l’offre mieux-disante de la part d’entreprises concurrentes moins regardantes sur ces aspects-là.

Il n’existe aucune loi fédérale en Suisse - ni à l’échelle européenne - régulant le marché de la sécurité privée. Le concordat romand n’a pas réussi à être étendu à toute la Suisse, Zurich notamment ayant refusé de l’appliquer et la convention collective de travail pour la branche ne s’applique pas aux entreprises de moins de 10 collaborateurs.

Une première démarche nationale

«Ce label est donc une première démarche à caractère national permettant une garantie de qualité dans ce marché. Nous sommes en contact avec l’association suisse des entreprises de sécurité (VSSU) et les principales entreprises de sécurité privée, elles expriment un vif intérêt pour notre démarche de labélisation. La VSSU et une très large majorité de ses membres souhaitent un cadre légal s’appliquant à tous. Ce label est une première étape très positive pour elle», confirme le créateur d'étic SA.

Redsafe a commencé à certifier les entreprises dès 2018. Les sociétés concernées par ce label sont les entreprises de sécurité privée, les sociétés d’installation et les fabricants de matériel de sécurité, mais aussi les entités dont la sécurité est un élément majeur, comme les infrastructures critiques, les banques, assurances et société pharmaceutiques, qui souhaitent progresser dans les domaines de la bonne gouvernance et de la bonne gestion de leurs risques ou pour les entreprises souhaitant tout simplement confirmer leur niveau.

Une fondation sans but lucratif

L’audit de conformité est réalisé sous la supervision d’une fondation neutre, sans but lucratif, dont les statuts sont déjà déposés et la création prévue en janvier 2019.

Redsafe organise le 15 novembre un événement sur l’intelligence artificielle et ses effets.

Dans un monde toujours plus complexe et incertain, plusieurs experts se proposent d’aider les entrepreneurs à identifier les nombreux défis liés à l’accélération des changements technologiques lors d’un débat organisé par RedSafe et Asis, en partenariat avec l’Agefi et Loyco. Cette conférence se déroulera de 17h à 20h, à l’Auditorium de la FER Genève et sera suivi d’un cocktail de réseautage.

https://www.asisonline.ch/index.php/singularity-event

 

 

 






 
 

AGEFI



...