L’or prépare son retour en force

jeudi, 11.07.2019

Depuis les records enregistrés lors du boom du métal jaune à l’automne 2011, le cours de l’or en dollars a baissé de 20% et les actions des mines d’or ont perdu 60% de leur valeur.

Matthias Jenzer*

L’or et les actions de mine d’or ont été principalement une source de frustrations pour les investisseurs au cours des huit dernières années. Résultat: une capitulation générale. Mais la situation devrait changer du tout au tout dans un futur pas très éloigné. 

Depuis les records enregistrés lors du boom du métal jaune à l’automne 2011, le cours de l’or en dollars a baissé de 20%. Les actions des mines d’or ont perdu 60% de leur valeur, tandis que les marchés d’actions mondiaux ont doublé de valeur. 

Depuis, les investisseurs ont jeté l’éponge et boudé l’or et les actions de mines d’or. La récente hausse de l’or sans doute un signe avant-coureur d’un nouveau boom. La progression du prix de l’or et des actions de mines d’or ces derniers mois s’explique assez bien sur le fond. 

Partout dans le monde, les banques centrales semblent avoir enterré leurs espoirs d’un rétablissement prompt et durable de l’économie mondiale. 

L’abandon brutal de la stratégie de resserrement monétaire prudent menée jusque-là par un grand nombre de banques centrales et la réorientation de leur politique vers de nouvelles baisses des taux et d’autres «mesures de stimulation» semblent en être une indication claire. 

Une demande intacte

La crainte d’une «récession» s’installe. Les investisseurs mondiaux se posent une série de questions: comment vont évoluer les rendements des marchés obligataires mondiaux quand les banques centrales feront de nouveau tourner la planche à billets, est-ce que les rendements des obligations fédérales allemandes à 10 ans tourneront autour de -3% et les bons du Trésor américains à 10 ans, autour de 0% environ? 

Dans quelle mesure le système monétaire mondial pourrait-il encore voir son capital confiance s’éroder? Ces questions sont revenues dans l’actualité il y a quelques semaines. Une valeur profite particulièrement de cette situation: l’or!

Pour l’instant, le contexte économique est encore relativement positif. La demande mondiale de biens et de services reste intacte. La production mondiale de biens commence néanmoins à fléchir. Et cela aura forcément aussi un impact sur la demande mondiale dans un futur pas très éloigné. 

«Plein gaz»

Depuis peu, le cours de l’or grimpe assez fortement et ce, dans un environnement économique encore relativement intact et sans interventions majeures des banques centrales. 

Que deviendra le prix de l’or quand la demande mondiale ralentira à plus ou moins brève échéance et que les banques centrales mettront de nouveau «plein gaz»?

Le cours de l’or crèvera les plafonds. Quand? Sans doute pas au cours des mois à venir. Mais probablement à un moment ou à un autre dans l’année ou les deux années qui viennent. Si vous avez donc la patience d’attendre un peu pour faire du bénéfice, achetez de l’or et des actions de mines d’or.

*CIO, Quilvest (Switzerland) Ltd






 
 

AGEFI



...