Décès du bijoutier joaillier genevois Gilbert Albert

mercredi, 02.10.2019

Gilbert Albert est décédé lundi à l'âge de 89 ans. Le joaillier genevois avait notamment dessiné la chaîne du recteur de l'Université de Genève en 1958.

Gilbert Albert a reçu à dix reprises un Diamonds International Award, l'Oscar de la joaillerie mondiale. (Keystone)

Le bijoutier joaillier Gilbert Albert est décédé lundi à l'âge de 89 ans, a annoncé sa famille mercredi dans un faire-part diffusé par La Tribune de Genève. A Genève, il a notamment créé la chaîne du recteur de l'université, la masse du Sautier de la République et la Croix de Pentecôte pour les 450 ans de la Réforme.

Né à Genève en 1930, Gilbert Albert a étudié la joaillerie au bout du lac. Il a d'abord travaillé chez Patek Philippe, où il a dessiné la chaîne du recteur de l'Université de Genève en 1958, pour les 400 ans de l'alma mater. Il se tourne ensuite vers la joaillerie et se fait connaître par son goût pour les matériaux naturels insolites, comme les scarabées et les météorites, et ses compositions baroques.

En 1973, Gilbert Albert ouvre une boutique à la rue de la Corraterie, à Genève, et dix ans plus tard, un magasin à la prestigieuse Bahnhofstrasse, à Zurich, avant d'autres boutiques à Moscou et Dubaï. Ses montres asymétriques et ses bagues à billes interchangeables ont contribué à sa popularité.

Gilbert Albert a reçu à dix reprises un Diamonds International Award, l'Oscar de la joaillerie mondiale. Il a aussi été le premier joaillier vivant depuis 1917, après Fabergé, à être invité à présenter ses créations au Kremlin, à Moscou.

En 2010, à 80 ans, le créateur cède son entreprise au groupe de l'homme d'affaires iranien Majid Pishyar. La société fait faillite, et la justice s'en mêle. Des bijoux du joaillier se trouvent régulièrement mis en vente aux enchères. La plus importante vente a eu lieu en novembre 2018, avec 427 lots. Quasiment toutes les pièces ont trouvé preneur pour des prix allant de 200 à 62'00 francs. (awp)






 
 

AGEFI




...