L'euro toujours faible face à un dollar soutenu par Trump

vendredi, 10.02.2017

De son côté, le franc suisse baissait face à l'euro, à 1,0679 franc pour un euro, ainsi que face au dollar, à 1,0021 franc pour un dollar.

De son côté, le franc suisse baissait face à l'euro, à 1,0679 franc pour un euro, ainsi que face au dollar, à 1,0021 franc pour un dollar.

L'euro restait faible vendredi face à un dollar toujours soutenu par la promesse de Donald Trump d'une réforme fiscale "phénoménale".
Vers 07H00 GMT (08H00 HEC), l'euro baissait à 1,0656 dollar contre 1,0658 dollar jeudi vers 22H00 GMT.
La devise européenne gagnait du terrain face à la monnaie nippone, à 121,15 yens pour un euro contre 120,67 yens la veille, poursuivant les gains de la journée de jeudi.
Le billet vert progressait aussi nettement face à la devise japonaise, à 113,69 yens pour un dollar contre 113,22 yens la veille.
"Nous allons annoncer quelque chose dans les deux ou trois semaines qui sera phénoménal en termes d'impôts", a déclaré jeudi le président des États-Unis.
Ces remarques "ont donné aux marchés l'espoir que M. Trump allait enfin fournir les détails tant attendus sur ses projets fiscaux", a commenté Tapas Strickland, économiste de la National Australia Bank, dans une note.
"Trump est en train de relancer les attentes de dépenses budgétaires et d'investissement dans les infrastructures, ce qui stimule la parité dollar-yen", a aussi expliqué à l'agence Bloomberg News Kyosuke Suzuki, chef des ventes sur les devises et les marchés monétaires à la Société Générale à Tokyo.
Cependant, "après le premier round de hausse sur la parité dollar-yen, les marchés pourraient recourir à une position d'attente, alors que les investisseurs vont porter un regard plus exigeant sur les détails que lors de la phase initiale de l'engouement lié à l'élection de Trump", a tempéré la même source.
La relance budgétaire promise par Donald Trump est très importante pour le marché des changes car elle dopera la croissance américaine amenant la Réserve fédérale à aller plus loin dans le relèvement de ses taux d'intérêts, ce qui permettra au dollar d'être mieux rémunéré, selon Willem Buiter, chef économiste chez Citigroup, interrogé par Bloomberg.
"Peu importe que l'administration Trump" s'emploie vigoureusement à "tenter de faire baisser la valeur du dollar, si les marchés anticipent un stimulus (budgétaire) significatif dans le futur aux États-Unis et plus de resserrement monétaire par la Fed, alors, quelles que soient les oscillations du dollar, la monnaie américaine ne prendra qu'une seule direction par rapport à toutes les autres monnaies et ce sera la hausse", a-t-il expliqué.
Vers 07H00 GMT, la livre britannique progressait face à la monnaie européenne, à 85,24 pence pour un euro, mais aussi face au billet vert, à 1,2501 dollar pour une livre.
Le franc suisse baissait face à l'euro, à 1,0679 franc pour un euro, ainsi que face au dollar, à 1,0021 franc pour un dollar.
La devise chinoise était en baisse et valait 6,8785 yuans pour un dollar contre 6,8691 yuans jeudi à 15H30 GMT.(awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...