Italie: Milan et la région de Venise placés en quarantaine

dimanche, 08.03.2020

De nouvelles zones de quarantaine ont été déclarées par le gouvernement italien. Toute la Lombardie dont Milan et la région de Venise figurent dans la liste. Plus de quinze millions d'habitants du nord de l'Italie sont concernés par cette mesure.

Milan compte un peu moins de 1,4 million d'habitants, et la Lombardie totalise 10 millions de personnes. (Keystone)

Mesure sans précédent en Europe, plus de quinze millions d'habitants du nord de l'Italie ont été placés en quarantaine dimanche pour endiguer l'épidémie de coronavirus qui s'y propage. Elle touche plus de 100'000 personnes dans le monde entier.

Les entrées et sorties d'une vaste zone dans le nord de l'Italie, allant de Milan, capitale économique du pays, à Venise, haut lieu du tourisme mondial, sont désormais étroitement limitées, selon un décret publié sur le site du gouvernement.

Cette mesure drastique, prise dans le pays d'Europe le plus durement touché par l'épidémie, s'apparente à celle mise en place dans la province chinoise du Hubei d'où l'épidémie est partie en décembre (56 millions d'habitants en quarantaine).

Dans la région de Lombardie et dans quatorze provinces italiennes, toutes les manifestations culturelles, sportives ou religieuses sont interdites, et les discothèques, pubs, écoles de danse et autres lieux similaires devront également fermer leurs portes jusqu'au 3 avril, selon le décret.

Signe de la gravité de la situation, les musées, théâtres, cinémas et autres salles de spectacles doivent également fermer dans tout le pays.

Les déplacements pour entrer et sortir de ces zones seront strictement limités durant la quarantaine, qui restera en vigueur jusqu'au 3 avril, selon le projet de décret du gouvernement cité par les médias, au nombre desquels l'agence Ansa ainsi que les quotidiens Il Corriere della Sera et La Repubblica.

>>>Lire notre dossier Coronavirus

Le décret gouvernemental prévoit aussi une quarantaine pour une partie de la Vénétie, la région de Venise, et de l'Emilie-Romagne, notamment les villes de Parme et Rimini, soit environ 540.000 personnes dans les zones urbaines.

La date d'entrée en vigueur du décret n'était pas précisé par les médias. Le Corriere Della Sera l'annonçait "imminent".

L'Italie est le pays le plus durement touchée par l'épidémie Covid-19 hors de Chine, où elle est apparue.

Elle avait enregistré samedi soir près de 6.000 cas positifs et 233 morts.

Le Conseil fédéral en contact avec les autorités italiennes

L'impact des mesures de quarantaine drastiques prises dimanche dans le nord de l'Italie semble encore incertain pour les frontaliers au Tessin. Le Conseil fédéral est en contact avec les autorités italiennes.

"Le Conseil fédéral suit étroitement les développements de la situation en Italie", a indiqué dimanche sur Twitter son porte-parole André Simonazzi. Le gouvernement est en contact avec les autorités tessinoises et italiennes afin d'évaluer en permanence son dispositif de réponse à ces événements, a-t-il précisé.

L'impact de la mesure prise en Italie semble encore flou pour les frontaliers. Selon le décret du gouvernement italien, les déplacements dans la zone en quarantaine devront être limités à "des impératifs professionnels dûment vérifiés et à des situations d'urgence, pour des raisons de santé".







 
 

AGEFI



...