Prévoyance vieillesse: les rentes du 2e pilier sont souvent retirées avant la retraite

lundi, 06.07.2020

De nombreux Suisses retirent leurs rentes du 2e pilier avant la retraite. Plus d’un tiers des rentiers indique avoir retiré un capital pour gérer et disposer de l’argent de manière autonome.

Plus d’un tiers des rentiers indique avoir retiré un capital pour gérer et disposer de l'argent de manière autonome. (image d'illustration) (Keystone).

Les Suisses sont nombreux à percevoir les rentes du 2e pilier avant l'âge légal de la retraite. En 2018, 42% des femmes et 46% des hommes ont opté pour ce choix. D'importants écarts subsistent entre les deux sexes dans les montants de prévoyance versés.

En 2018, la rente médiane versée pour la première fois par la prévoyance professionnelle s'élevait à 1165 francs par mois pour les femmes et à 2217 francs pour les hommes. Pour ceux qui ont choisi un versement en capital, le montant médian avoisinait 138'000 francs pour les hommes et 56'800 francs pour les femmes, selon la dernière enquête de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Les écarts entre les deux sexes s'expliquent par les différences de parcours professionnels, explique l'OFS lundi dans un communiqué. Les femmes sont plus nombreuses à interrompre leur travail et à opter pour du temps partiel. S'y ajoutent les écarts salariaux qui se répercutent sur les prestations de prévoyance professionnelle.

Pour les femmes qui ont décidé de toucher leurs prestations de manière anticipée, les rentes s'élèvent en moyenne à 1402 francs par mois et les versements en capital à 58'063 francs. Chez les hommes, les montants sont supérieurs: 2873 francs par mois pour les rentes et 146'347 francs pour les versements en capital.

Rente privilégiée

Les nouveaux rentiers du 2e pilier choisissent en majorité de percevoir uniquement une rente au moment de la retraite (53% des femmes et 44% des hommes). Mais 13% des femmes et 24% des hommes ont touché une combinaison de rente et de capital. Environ un tiers des nouveaux bénéficiaires ont perçu seulement un capital du 2e pilier.

Plus d'un tiers des rentiers indique avoir retiré un capital pour gérer et disposer de l'argent de manière autonome. Pour 22% des femmes, ce choix s'explique par des avoirs trop faibles pour toucher une rente ou par l'impossibilité de toucher une rente qui provient d'un compte de libre passage.

Plus de la moitié des femmes âgées de 64 à 69 ans et environ 61% des hommes âgés de 65 à 70 ans déclarent travailler par plaisir. En revanche, environ 20% conservent leur emploi au-delà de l'âge légal de la retraite pour des raisons financières.(ats)






 
 

AGEFI



...