Les Suisses, champions de l'expression d'opinions politiques sur Internet

mardi, 05.03.2019

D'après une récente étude de l'OCDE, la Suisse se place à la seconde position des pays dont la population utilise le plus Internet pour exprimer leurs idées sur des sujets civiques et politiques.

MH

Ce graphique montre la part des sondés ayant exprimé leur opinion politique en ligne au cours des 3 derniers mois, pour une sélection de pays de l'OCDE en 2017.(Statista)

D'après la nouvelle étude "How's Life in the Digital Age?" de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la Suisse fait partie des pays où la population exprime le plus ses opinions politiques sur des sites Web (blogs, réseaux sociaux). 

L'étude décrit comment la transformation numérique en cours affecte le quotidien des citoyens des pays de l'OCDE à travers une série de données statistiques, avec un volet particulier dédié à la participation politique des populations sur Internet.

Le Danemark et la Suisse en tête

En 2017, le Danemark et la Suisse se sont placés en tête du classement, avec respectivement 24% et 19% des répondants ayant récemment utilisé Internet pour exprimer leurs idées sur des sujets civiques et politiques. L'Autriche et la République tchèque ne connaissent pas cette habitude, comptabilisant 5% et 4% des sondés postant leur opinion politique sur le web.

De manière logique, les jeunes générations sont les plus propices à s'exprimer en ligne: ils étaient près de 16% à le faire régulièrement dans l'OCDE. 

E-voting et autres activités

Par rapport aux autres pays, la Suisse profite largement de la transformation numérique grâce à une utilisation généralisée de nombreuses activités en ligne. Outre l'expression d'opinions politiques, la Suisse compte une forte proportion de personnes se livrant à des activités en ligne, telles que l’achat de biens et de services en ligne, et l’utilisation des services de gouvernement électronique. 

Selon l'étude nationale sur la cyberadministration de 2019, la population suisse souhaite pouvoir voter en ligne. Une majorité de la population se montre ouverte à la cyberadministration. Plus de 60 % des personnes interrogées affirment effectuer l'ensemble ou au moins la moitié de leurs démarches administratives en ligne. Cette part passe à 73 % pour les entreprises. 

Accès à Internet facilité

Les niveaux d'accès (93,1%) et d'utilisation de l'Internet (94,5%) en Suisse comptent parmi les plus élevés de l'OCDE et sont associés à un degré relativement faible d'inégalité des utilisations au sein de la population. 

En revanche, l'utilisation des services d'éducation en ligne est inférieure à la moyenne de l'OCDE, comme c'est le cas pour les réseaux sociaux. En raison de la proportion relativement faible de personnes occupant des emplois informatiques, les impacts négatifs du stress au travail et des inquiétudes liées au travail lorsqu'ils ne travaillent pas sont limités.

Trop de déchets électroniques

La proportion d'enfants ayant déclaré avoir été victimes de cyberintimidation est inférieure à la moyenne de l'OCDE, de même que la proportion d'utilisateurs extrêmes d'utilisateurs d'Internet. La transformation numérique est associée à la production de déchets électroniques, qui, à 23,6 kh par habitant, dépasse la moyenne de l'OCDE.

(Statista)






 
 

AGEFI



...