Les entreprises suisses pèsent lourd à la Bourse

vendredi, 28.12.2018

D'après une étude du cabinet d'audit et de conseil EY, la Suisse figure à la 4e place du classement mondial des pays en termes de capitalisation boursière de ses grandes entreprises.

Nestlé (15e), Roche (24e) et Novartis (31e) font partie du top 40 des sociétés les plus valorisées dans le monde, révèle vendredi une étude du cabinet d'audit et de conseil EY.

La Suisse figure à la 4e place du classement mondial des pays en termes de capitalisation boursière de ses grandes entreprises. Nestlé (15e), Roche (24e) et Novartis (31e) font partie du top 40 d'une hiérarchie archidominée par les sociétés américaines, révèle vendredi une étude du cabinet d'audit et de conseil EY.

"La Suisse reste une place économique forte mais elle doit toutefois aussi s'affirmer dans l'ère du tout numérique, tous secteurs confondus", commente Stefan Rösch, associé et responsable des services de transaction chez EY en Suisse, cité dans le communiqué.
Les investisseurs misent plus que jamais sur les modèles d'activité numériques. Cela joue en faveur des Etats-Unis, clairement mieux positionnés que l'Europe et d'autres régions du monde à cet égard, souligne EY.

Ainsi, le top 100 des sociétés les plus valorisées comprend 21 groupes américains actifs dans l'Internet et les technologies. Microsoft a délogé Apple de la première place. L'éditeur de logiciels, 3e il y a douze mois, est passé leader, avec une capitalisation boursière de 754 milliards de dollars au 21 décembre (+14%).

A l'inverse, la marque à la pomme a perdu 17% de sa valeur, à 715 milliards. La 3e place est occupée par Alphabet, la maison mère de Google, avec une capitalisation de 685 milliards. Alphabet a cédé une place par rapport à 2017.
Seuls deux groupes non-"états-uniens" figurent dans le top 10: les géants chinois de l'Internet Tencent (6e avec 381 milliards) et Alibaba (9e avec 339 milliards). Cinquante-sept des 100 entreprises les plus chères ont leur siège en Amérique du Nord.

 

La Suisse devant la France et l'Allemagne

Par pays, la Suisse n'est devancée que par les Etats-Unis, le bloc Chine/Hongkong et la Grande-Bretagne. La valeur cumulée des entreprises helvétiques présentes dans le top 100 atteint 3,6% du total. C'est sensiblement plus que la France (5e avec 2,9%), les Pays-Bas (6es avec 1,7%) et l'Allemagne (7e avec 1,6%).

Par rapport à fin 2017, Nestlé progresse de trois rangs, avec 252 milliards de dollars de capitalisation. Roche gagne six places, à 209 milliards, et Novartis, quatre, à 195 milliards. Hors du top 100, la Suisse place encore le consortium d'assurance et de réassurance Chubb Limited (ex-ACE, basée à Zurich et cotée au SP500) au 163e rang, Glencore à la 202e place et UBS à la 230e. Un peu plus loin, Zurich est 242e et ABB 278e.

Globalement, seules 22 entreprises du top 100 sont européennes et 21 proviennent de la région Asie-Pacifique. Les entreprises américaines n'ont perdu "que" 7% de leur valeur cumulée sur les douze derniers mois, alors que les asiatiques lâchaient 15% et les européennes 10%. Au total, les 100 plus grands groupes du monde sont valorisés à 18'100 milliards de dollars. (awp)

 

 






 
 

AGEFI



...