Autorisation possible de la vente d'alcool sur l'autoroute

mardi, 13.06.2017

D'après Nadja Pieren: "tous les conducteurs connaissent la limite et sont responsables".

Alcool en ventre libre

La vente de boissons alcoolisées devrait être autorisée sur les aires d'autoroute.

Le Conseil national a approuvé mardi une motion de sa commission des transports visant à modifier la loi. Le texte passera devant le Conseil des Etats.

Il faut permettre aux restaurants et magasins de vendre de l'alcool, à emporter ou à consommer sur place, notamment pour éliminer les inégalités entre aires d'autoroutes et stations-service, d'après la majorité des conseillers nationaux.

Ceux-ci ont soutenu la motion par 115 voix contre 62 et 3 abstentions. Les restaurants et les magasins sur les aires d'autoroute se trouvent fortement pénalisés par la loi, car les commerces des stations-service et les restaurants situés aux sorties d'autoroute ont le droit de vendre de l'alcool. Le gouvernement partage cette position.

Tous les conducteurs connaissent la limite et sont responsables, individuellement, de la respecter, a fait valoir Nadja Pieren (UDC/BE), soulignant qu'aucun pays limitrophe n'a décrété une telle interdiction.

Pour Fabio Regazzi (PDC/TI), les accidents et les morts sur nos routes ont diminué grâce au renforcement de la prévention routière, et non suite à l'interdiction de vendre de l'alcool sur les autoroutes, en vigueur depuis 1964.

Préoccupés par la sécurité routière, le camp rose-vert a rejeté la motion. Il considère en outre que la population est contre une levée de l'interdiction: Philipp Hadorn (PS/SO)  a cité un sondage du Bureau de prévention des accidents selon lequel 82% des personnes interrogées adhèrent à l'interdiction de vendre de l'alcool sur l'autoroute. (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...