Un excédent de 50 milliards attendu en 2019 pour la BNS

lundi, 06.01.2020

D'après les calculs d'UBS, basés sur le rallye boursier de l'an dernier, la BNS devrait dégager un excédent de 50 milliards de francs.

La BNS doit publier ses résultats annuels le 9 janvier. (Keystone)

La Banque nationale suisse (BNS) devrait, selon des projections d'UBS publiées lundi, avoir dégagé en 2019 un bénéfice net de quelque 50 milliards de francs, malgré une perte de 1 milliard au dernier partiel.

La banque aux trois clés se base pour ses calculs sur le rallye boursier de l'an dernier, ainsi que l'abaissement des taux d'intérêt ou encore le renchérissement de l'or.

Le potentiel de rendement, qui a contribué depuis 2015 à l'accroissement de 140 milliards des fonds propres du garant de la stabilité monétaire, risque par contre de s'amenuiser à environ 1% sur l'année en cours, correspondant à 8,5 milliards de francs.

Les analystes d'UBS expliquent notamment que les années de vaches grasses sont terminées, les marchés financiers ayant désormais atteint un zénith et le niveau des taux bas des abysses historiques.

Les experts doutent d'une contraction du bilan à brève échéance, mais demeurent convaincu que les stratèges de la BNS maintiendront cet objectif à plus long terme.

Si la distribution des bénéfices de la BNS ne souffrait ces dernières années d'aucune discussion, au vu du niveau anémique de fonds propres de l'institution, la question risque de resurgir de manière remarquée, prévoient les spécialistes d'UBS.

Même réduit à neuf ou dix milliard, cet excédent pourrait susciter des initiatives politiques en faveur de la Confédération et des cantons, ou alors pour financer les institutions de prévoyance, poursuivent les auteurs de l'étude.

La BNS doit publier ses résultats annuels le 9 janvier. (awp)






 
 

AGEFI




...