Raiffeisen repousse la publication de son rapport annuel

mercredi, 04.04.2018

D'après le Tagesanzeiger, des "remaniements urgents" sont à l'origine de ce report, dans le sillage de l'affaire Pierin Vincenz et le départ précipité du président Johannes Rüegg-Stürm. Le groupe saint-gallois a fixé une nouvelle date, à savoir le 24 avril.

D'après le Tagesanzeiger, des "remaniements urgents" sont à l'origine de ce report, dans le sillage de l'affaire Pierin Vincenz et le départ précipité du président Johannes Rüegg-Stürm. Le groupe saint-gallois a fixé une nouvelle date, à savoir le 24 avril.

 Raiffeisen a repoussé la publication de son rapport annuel 2017 de trois semaines, rapporte mercredi le Tagesanzeiger. Une porte-parole de la coopérative bancaire a confirmé l'information au quotidien.

Des "remaniements urgents" sont à l'origine de ce report, dans le sillage de l'affaire Pierin Vincenz et le départ précipité du président Johannes Rüegg-Stürm, selon l'article du journal zurichois. Le groupe saint-gallois devait initialement publier son rapport ce mercredi. Il a fixé une nouvelle date, à savoir le 24 avril.

L'Autorité de surveillance des marchés financiers (Finma) a lancé l'année dernière une procédure d'enforcement contre Raiffeisen pour violation présumée des règles de gouvernance d'entreprise.

M Rüegg-Stürm a quitté la présidence au mois de mars, en pleine affaire Pierin Vincenz. Avec sa démission, il a accepté de prendre une part de responsabilité dans la tourmente qui a saisi la banque, disant regretter la situation à laquelle l'établissement est confronté.
Pierin Vincenz était patron de Raiffeisen de 1999 à 2016 et détenait plusieurs mandats auprès de conseils d'administration, notamment en tant que président (1999 à 2017) du prestataire de services financiers Aduno, détenu à plus de 25% par Raiffeisen. M. Vincenz fait l'objet d'une procédure pénale du Ministère public zurichois pour gestion déloyale lorsqu'il présidait Aduno. Il a été placé début mars en détention préventive.

A l'origine de cette enquête se trouve une plainte déposée en décembre 2017 par Aduno. Ce dernier reproche notamment à M. Vincenz de s'être enrichi personnellement lors de plusieurs acquisitions et notamment la société d'investissement Investnet, revendue depuis par Raiffeisen. Le Grison conteste les accusations portées à son encontre.
La coopérative bancaire a pour sa part porté plainte contre Pierin Vincenz, l'accusant de gestion déloyale.(awp)






 
 

AGEFI



...