Placements sélectifs en actions européennes attrayants

mardi, 01.10.2019

Dans ce segment, il faut garder à l’esprit qu’on investit sur un horizon de trois à cinq ans au minimum.

Mark Denham*

Mark Denham

L’Europe fait face à de nombreux défis, dont notamment les discussions sur le budget italien entre le gouvernement italien et la Commission européenne. L’Europe connaît une croissance relativement modeste comparée à d’autres régions, de l’ordre de 1% à 2%, contre 2% à 3% voire davantage aux États-Unis, et des niveaux nettement supérieurs dans les pays émergents. En Europe, il n’y a donc pas de marée montante portant tous les bateaux. Et à cela s’ajoute l’affaire du Brexit, qui est un obstacle à surmonter. Mais l’Europe est une mosaïque de différents pays, plus d’une vingtaine, ce qui implique qu’il y a toujours un événement politique ou économique ou un défi à relever à l’horizon.
Selon moi, tout investisseur en actions européennes doit garder à l’esprit qu’il investit sur un horizon de trois à cinq ans au minimum et qu’inévitablement, il y aura de la volatilité autour de ces événements. Cependant, il convient de chercher à en tirer parti plutôt que de les laisser guider nos réflexions.

Investissements intéressants dans des entreprises solides

En fin de compte, nous cherchons à investir dans des sociétés solides. Les sociétés solides ne pâtiront pas trop de ce type d’événements, et nous devrions utiliser toute volatilité à la baisse pour saisir des opportunités d’achat. Nous privilégions en permanence les sociétés qui offrent les meilleures perspectives à long terme, celles capables d’autofinancer leur développement: les opportunités de croissance pérenne.
Pour ce faire, nous adoptons un style d’investissement spécifique axé sur les sociétés qui présentent un historique de rentabilité élevée et durable qui réinvestissent leurs profits pour leur croissance future. Et pour moi, la prise en compte des critères environne-mentaux, sociaux et de gouvernance (ESG) est indissociable de ces perspectives à long terme at-tractives. Ce n’est donc pas une contrainte supplémentaire mais bien un élément caractéristique du type de sociétés que nous recherchons. Il ne faut pas perdre de vue qu’il existe de nombreuses grandes entreprises en Europe, dont beaucoup sont des leaders mondiaux dans leurs secteurs respectifs.

Europe: leaders mondiaux de secteurs spécifiques

A l’échelle mondiale, d’autres régions ont largement surperformé les actions européennes ces dernières années, tirées par l’émergence de certains géants technologiques, tels qu’Amazon et Facebook aux Etats-Unis, ou Alibaba et Tencent dans les pays émergents... Ils ont véritablement dopé certains marchés étrangers ces dernières années, hissant leurs performances à des niveaux supérieurs à ceux que nous avons observés en Europe, car elle n’a pas eu de mastodontes comparables sur cette même période. Mais je pense qu’il est facile d’être distrait par cela. Je pense que l’Europe possède de véritables leaders dans certains secteurs.
Dans les produits de luxe, par exemple, nous avons Hermès, LVMH et Gucci, qui dominent l’industrie. L’Europe est aussi une championne des énergies renouvelables: Vestas et Siemens Gamesa sont les deux premiers fabricants mondiaux de turbines éoliennes. De même, les équipementiers sportifs Puma et Adidas sont leaders mondiaux dans leurs domaines respectifs. Les investisseurs peuvent donc choisir parmi de nombreuses sociétés remarquables en Europe. Par conséquent, nous ne devrions pas être trop pessimistes vis-à-vis de l’Europe dans le contexte mondial, parce qu’il y a de vrais leaders et il faut saisir ces opportunités et ne pas trop se laisser distraire par ce qui se passe ailleurs.

* Head of European Equities, Carmignac






 
 

AGEFI




...