Dätwyler vend Distrelec et Nedis à perte

mardi, 24.12.2019

L'entreprise Dätwyler vend deux de ses unités de distribution de produits électroniques, Distrelec et Nedis.

Dätwyler a décidé de se focaliser sur les affaires d'étanchéité, à fort potentiel de croissance et de marges. (Keystone)

Le groupe Dätwyler a décidé de se focaliser à l'avenir sur les activités d'étanchéité (Sealing). Il a annoncé lundi soir la vente de deux unités, Distrelec et Nedis, avec à la clé une perte d'environ 670 millions de francs, sans effet sur les liquidités. L'entreprise de Suisse centrale examine par ailleurs les options possibles pour la vente de son unité Reichelt.

Dätwyler a décidé de se focaliser sur les affaires d'étanchéité, à fort potentiel de croissance et de marges. Les deux entreprises de distribution de produits électroniques Distrelec et Nedis ne font plus partie du coeur de métier et sont par conséquent désinvesties.

Le contrat de vente de ces deux unités a été signé ce 23 décembre avec l'allemand Aurelius. Les deux unités, qui comptent environ 850 collaborateurs, ont réalisé en 2018 un chiffre d'affaires d'environ 300 millions de francs.

La finalisation de la transaction est sujette aux conditions habituelles et devrait intervenir au premier trimestre 2020. Les parties sont convenues de ne pas révéler les détails financiers de leur accord.

Selon le communiqué du groupe uranais, Aurelius jouit d'une longue expérience dans les investissements, et sa direction est déjà propriétaire de plusieurs entreprises de distribution.

La vente de l'unité Reichelt fait encore l'objet de l'examen de diverses options propres à en optimiser la valeur.

Le désinvestissement de Distrelec et Nedis entraîne pour Dätwyler une perte d'environ 670 millions de francs, qui reste sans effet sur la liquidité et la substance du groupe. Cette perte est composée essentiellement de l'amortissement de goodwill et de la réalisation des variations monétaires cumulées.

Après finalisation de la transaction, le taux de fonds propres du groupe restera "très solide" à 50%. De quoi assurer la réalisation des stratégies définies.

Le groupe d'Altdorf présentera d'autres informations sur les désinvestissements et sa réorganisation le 7 janvier prochain dans le cadre d'une conférence téléphonique. (awp)






 
 

AGEFI




...