Credit Suisse: pas d'impact de l'affaire Iqbal Khan au 4e trimestre

mercredi, 22.01.2020

Tidjane Thiam se dit satisfait des résultats de Credit Suisse au 4e trimestre. L'affaire Iqbal Khan n'a pas pesé sur la marche des affaires.

"Il était important de ne pas se laisser distraire par cela", a expliqué Tidjane Thiam, faisant référence au scandale lié à la filature du banquier star Iqbal Kahn. (Keystone)

L'affaire d'espionnage qui a éclaboussé Credit Suisse en automne dernier n'a pas pesé sur la marche des affaires de la grande banque. "J'ai été satisfait des résultats au quatrième trimestre", a affirmé mercredi le directeur général Tidjane Thiam dans une interview à Bloomberg TV.

"Il était important de ne pas se laisser distraire par cela", a expliqué le Franco-Ivoirien, faisant référence au scandale lié à la filature du banquier star Iqbal Kahn, qui a éclaboussé jusqu'aux plus hauts responsables du numéro deux bancaire helvétique. Pour M. Thiam, il est apparu en révisant les chiffres du dernier partiel 2019 qui seront publiés le 13 février que les employés de Credit Suisse ont continué à se concentrer sur les clients.

Le patron de Credit Suisse estime par ailleurs qu'une consolidation du secteur bancaire est souhaitable. La concentration en Europe est nettement plus faible qu'aux Etats-Unis. "Cependant, la réglementation doit permettre cela". Le grand public doit accepter que les grandes banques sont bénéfiques à l'économie européenne, a affirmé Tidjane Thiam, qui a néanmoins reconnu que le secteur doit encore fournir beaucoup efforts pour convaincre. (awp)






 
 

AGEFI




...