La pilule amère des quarantaines vue comme un mal nécessaire

jeudi, 01.10.2020

COVID-19. Pour une PME, l’isolement d’un collaborateur implique une réorganisation rapide, surtout lorsque le télétravail est impossible. Témoignages.

Christian Affolter, Matteo Ianni et Sophie Marenne

(keystone)

Dix jours d’absence, du jour au lendemain: la quarantaine d’un employé qui a côtoyé un malade de la Covid-19, ou qui revient d’un territoire soudainement considéré comme à risque, est un couperet. «C’est un processus abrupt où, en l’espace de quelques heures, il faut trouver des moyens pour...






 
 

AGEFI



...