Live: marge de manoeuvre accordée aux cantons

vendredi, 27.03.2020

CORONAVIRUS. Les cantons obtiennent une marge de manoeuvre dans leur lutte contre le nouveau coronavirus. Le Conseil fédéral a décidé vendredi de les autoriser à restreindre ou arrêter les activités de certaines branches de l'économie sous conditions.

MH avec AWP/ATS

(Keystone)

16h40: SwissPass: détenteurs d'abonnement bientôt indemnisés

Pour se protéger de la pandémie, les Suisses prennent beaucoup moins les transports publics. La question du remboursement ou du prolongement des abonnements se pose avec acuité: Alliance SwissPass y travaille.

Les centrales d'appel des CFF et autres transports publics sont actuellement submergées, indique Alliance SwissPass dans un communiqué vendredi. Les guichets physiques sont eux aussi confrontés à une forte affluence de clients posant des questions sur leurs abonnements.

L'organisation demande aux Suisses de faire preuve de patience: ils seront informés quand une solution sera trouvée. Une seule certitude à ce stade: les détenteurs d'un abonnement demi-tarif ne seront pas dédommagés, car celui-ci est généralement amorti très rapidement et après quelques voyages.

Autre indice: le droit à une indemnisation ne doit pas nécessiter de remboursement des abonnements annuels, écrit l'organisation. La solution qui sera trouvée devra aussi être la plus simple possible pour la clientèle.

Pour le reste, la branche des transports publics souhaite indemniser de manière adéquate les détenteurs d'un abonnement. Elle cherche une solution aussi uniforme que possible pour toute la Suisse, portée par l'ensemble des entreprises de transports publics et les autorités compétentes.

14h30: Le Conseil fédéral accorde plus de liberté aux cantons

Les cantons obtiennent une marge de manoeuvre dans leur lutte contre le coronavirus. Le Conseil fédéral a décidé vendredi de les autoriser à restreindre ou arrêter les activités de certaines branches de l'économie sous conditions.

La nouvelle règlementation fait suite à une décision du Tessin de fermer entreprises et chantiers sur son territoire. Une mesure jugée dans un premier temps illégale par le gouvernement. Ce dernier a toutefois décidé de lâcher du lest vendredi.

Les cantons peuvent désormais ordonner, pour une durée limitée, la fermeture des activités de certaines branches de l'économie sous certaines conditions. Il faut notamment que le système de santé du canton concerné arrive à saturation, même après avoir obtenu le soutien d'autres cantons.

Il faut aussi que les branches concernées ne soient selon toute vraisemblance pas en mesure de respecter les mesures de prévention et que leur fonctionnement soit entravé par le manque de travailleurs frontaliers. Le canton doit encore obtenir l'approbation des partenaires sociaux et s'assurer que l'approvisionnement de la population en biens de consommation courante ainsi que des établissements de santé soit garanti.

Si les mesures prises par les cantons vont au-delà de ce qui est autorisé, le droit à l'indemnisation du chômage partiel par la Confédération sera supprimé.

Lire les détails

14h30: Délais de paiement de loyers  étendus

Les locataires peinant à régler leurs loyers pourront souffler un peu. Le Conseil fédéral a étendu vendredi de 30 à 90 jours le délai de paiement en cas de retard. Le délai de congé pour les chambres meublées et les places de parking passe immédiatement à 30 jours.

Les déménagements restent possibles malgré le coronavirus, précise le gouvernement. Mais les directives de l'Office fédéral de la santé publique doivent être respectées.

La question a occupé de nombreux esprits ces derniers jours. Le 31 mars est un délai de déménagement officiel en beaucoup d'endroits, ce qui conduit à environ 50'000 déménagements. Les entreprises de déménagement et les gérants d'immeubles assurent qu'elles sont en mesure de respecter ces directives.

Dans les circonstances actuelles, le risque de retard dans le paiement des loyers des habitations et des locaux commerciaux grandit. Les mesures concernant le droit du bail doivent éviter que le bailleur mette son locataire en demeure puis à la porte.

Les locataires en retard de paiement à cause du coronavirus bénéficieront de l'extension de 30 à 90 jours du délai pour s'acquitter du terme de leur loyer d'habitation ou commercial. La prolongation s'applique aux termes et aux frais accessoires échéant entre le 13 mars et le 31 mai. Aux mêmes conditions, le gouvernement porte de 60 à 120 jours le délai imparti aux fermiers pour s'acquitter d'un terme échu.

Par ailleurs, le Conseil fédéral porte à 30 jours avec effet immédiat le délai de congé extrêmement court (de deux semaines) prévu pour les chambres meublées et les places de stationnement.

Au besoin, le Conseil fédéral proposera des mesures supplémentaires. Le ministre de l'économie Guy Parmelin a institué mardi une task force sur le logement sous la houlette du directeur de l'Office fédéral du logement. Ce groupe de travail est composé de membres de l'administration et de représentants des organisations de locataires et de bailleurs, du secteur immobilier ainsi que des villes et des cantons.

13h30: près de 1400 cas de Coronavirus en plus en Suisse en 24 heures 

L'épidémie de Covid-19 continue sa progression soutenue en Suisse. L'OFSP a annoncé vendredi 1390 nouveaux cas confirmés en 24 heures, portant le total à 12'161. Le bilan des morts s'établit désormais à 197.

"Depuis le premier cas de Covid-19 confirmé en laboratoire le 24 février, le nombre de cas n'a cessé d'augmenter. A ce jour, 97'012 tests ont été effectués, dont 12% étaient positifs", a indiqué vendredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans son point de la situation quotidien. Jeudi, l'OFSP avait annoncé une progression de 1000 cas par rapport à la veille.

13h25: Boris Johnson testé positif au coronavirus avec de "légers symptômes"

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé vendredi avoir été testé positif au Covid-19 et présenter de "légers symptômes"

13h10: Le bilan de l'épidémie de Covid-19: près de 25'000 morts dans le monde

La pandémie de nouveau coronavirus a fait au moins 24.663 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 11h00 GMT.

Plus de 539.360 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 183 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 112.200 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

13h00: antidouleurs et antibiotiques viennent à manquer 

A cause de la crise du coronavirus, les hôpitaux et les cliniques commencent à manquer d'antidouleurs et d'antibiotiques. Ils vont devoir puiser dans les stocks fédéraux. Il n'est toutefois pas sûr que ces derniers soient suffisants pour traverser la pandémie.

Les cas sévères de Covid-19 nécessitent un traitement avec des antidouleurs et des antibiotiques. Ces analgésiques commencent cependant à manquer. La Confédération ouvrira les stocks correspondants, a indiqué jeudi soir Ueli Haudenschild de l'Office fédéral pour l'approvisionnement économique du pays dans l'émission Echo der Zeit de la radio alémanique SRF.

Les approvisionnements étant difficiles en ce moment, les stocks ne sont pas complets. Des pénuries pourraient avoir lieu dans certains endroits, a poursuivi Ueli Haudenschild. Selon elle, il faudrait évaluer si le système des stocks est vraiment adapté à des cas comme les pandémies.

11h30: Bourse Zurich: le SMI creuse ses pertes après l'envolée de la veille

La Bourse suisse accentuait ses pertes vendredi à l'approche de la mi-journée, les investisseurs faisant de nouveau preuve de prudence après l'optimisme affiché lors des dernières séances, tandis que la propagation exponentielle du coronavirus se poursuivait dans le monde, notamment aux Etats-Unis.

Vers 10h42, le SMI cédait 1,88% à 9033,39 points alors que l'indice SLI perdait 1,77% à 1334,52 points et le SPI abandonnait 1,67% à 10'961,14 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, uniquement quatre parvenaient à garde la tête hors de l'eau.

La volatile AMS (+3,7%) menait la danse suivie de Lonza (+0,8%), Temenos (+0,2%) et Vifor (+0,3%).

Credit Suisse (-3,9%), ABB (-3,1%) et SGS (-3,0%) subissaient les plus importants pertes. Le leader mondial de l'inspection et de la certification a vu son objectif de cours et la recommandation abaissées par Deutsche Bank.

 

11h00: Le coronavirus continue de se propager, les marchés rétrogradent 

Très inquiets de l'accélération de la pandémie de coronavirus, notamment aux Etats-Unis, les marchés boursiers sombraient à nouveau dans le rouge vendredi, faisant fi des soutiens apportés par les Etats et les banques centrales.

Si les indices se sont affichés en hausse en Asie, dans le sillage de la clôture de Wall Street la veille - Tokyo s'adjugeant notamment 3,88% - l'Europe baissait à nouveau la tête.

Vers 10H15 (09H15 GMT), Paris lâchait 2,75%, Londres 3,83% et Francfort 1,76%. Ailleurs en Europe, Milan baissait de 1,62% et Madrid de 2,06%.

Cela n'est "pas une surprise face à un contexte aussi incertain avec un nombre de contaminations aux États-Unis désormais supérieur à celui de la Chine", a estimé Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Les États-Unis dénombraient en effet jeudi soir plus de cas recensés de nouveau coronavirus que tout autre pays dans le monde, dépassant la Chine et l'Italie, et la propagation de la pandémie continuait à s'accélérer et à gravement affecter l'économie mondiale.

Malgré des mesures de confinement sans précédent affectant plus de trois milliards de personnes sur la planète, le nouveau coronavirus a désormais infecté plus d'un demi-million de personnes dans le monde.

10h00: 25 dénonciations et 206 amendes d'ordre prononcées en Valais

Depuis les restrictions ordonnées par le Conseil fédéral pour endiguer la pandémie due au coronavirus, 25 dénonciations et 206 amendes d'ordre ont été prononcées en Valais. Elles sanctionnent surtout des commerces, des établissements publics et des particuliers.

"Si la grande majorité des citoyens respectent bien les consignes, certaines personnes ont dû être sanctionnées", indique vendredi la police cantonale valaisanne dans un communiqué. Cette dernière dit avoir adopté "une position très ferme" pour faire appliquer les mesures décidées par le Conseil fédéral, et s'active avec le soutien des polices municipales.

"Les dénonciations au ministère public concernent majoritairement des commerces et des établissements publics alors que les amendes d'ordre ont été notifiées à des individus ne respectant pas les distances sociales ou l'interdiction de rassemblement de plus de cinq personnes".

Les forces de police ont déployé leurs patrouilles à travers tout le canton "avec une densité sans précédent. L'intensification de ces contrôles sera maintenue aussi longtemps que la situation l'exigera", précise la police cantonale.

09h55: Paris renoue avec la prudence après trois séances de rebond

La Bourse de Paris a débuté en recul vendredi (-2,23%), renouant avec la prudence après trois séances de rebond, face à un nombre de cas du coronavirus désormais plus important aux États-Unis qu'en Chine. A 09H24 (07H24 GMT), l'indice CAC 40 perdait 101,45 points à 4.442,13 points. La veille, il avait pris 2,51%.

09h35: Bourse Zurich: le SMI en perte de vitesse après l'envolée de la veille 

La Bourse suisse reculait nettement vendredi matin à l'ouverture, après l'envolée de la veille. Wall Street a fini jeudi soir en forte progression, malgré l'explosion du chômage aux Etats-Unis. Les investisseurs semblaient cependant toujours rassurés par le plan de relance de l'économie américaine adopté par le Sénat.

Le SMI a ouvert en forte baisse de 1,33% à 9080,39 points à 09h10, alors que l'indice SLI perdait 1,53% à 1337,54 points et le SPI abandonnait 1,29% à 11'002,78 points.

Hormis Swiss Re (+0,5%), les 29 autres valeurs vedettes évoluaient dans le rouge.

Les bancaires Credit Suisse (-4,2%) et UBS (-2,9%), ainsi que les cycliques SGS (-2,8%) et Swatch (-2,7%) subissaient les plus importants pertes. Le leader mondial de l'inspection et de la certification a vu son objectif de cours et la recommandation abaissées par Deutsche Bank...Lire la suite ici

09h20: La Bourse de Londres repart à la baisse

La Bourse de Londres repartait à la baisse vendredi en début de séance (-3,11%), après avoir fortement rebondi lors des trois dernières séances grâce aux mesures mises en place pour aider l'économie face au coronavirus.

Vers 08H10 GMT, l'indice FTSE-100 des principales valeurs perdait 180,71 points à 5635,02 points. Malgré cette baisse, il s'affichait encore en hausse de plus de 8,5% depuis le début de la semaine.

09h15: La Bourse de Francfort repasse sous les 10'000 points

 La Bourse de Francfort a ouvert en baisse sensible vendredi, le Dax perdant plus de 2% pour repasser sous la barre des 10'000 points reconquise la veille, dans un marché encore loin de voir le bout du tunnel dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus.

L'indice vedette a ouvert en repli de 207,5 points à 9793,50 points, soit une baisse de 2,07% qui était ramenée à 1,70% pendant les premiers échanges, pendant que le Mdax des valeurs moyennes cédait 1,36% à 21'134,97 points.

08h50: Sanofi renforce ses collaborations pour un vaccin

 Le laboratoire français Sanofi a annoncé vendredi un renforcement de sa collaboration avec Translate Bio, une biotech cotée au Nasdaq qui développe des médicaments à base d'ARN messager, dans le but de mettre au point un vaccin contre le Covid-19. L'ARN messager (ARNm) transporte le code génétique de l'ADN aux cellules.

08h05: l'Afrique du Sud annonce ses 2 premiers morts

L'épidémie de coronavirus a fait ses deux premiers morts et franchi la barre du millier de contaminations confirmées en Afrique du Sud, a annoncé vendredi le ministre de la Santé Zweli Mkhize, alors que le pays est entré dans une période de confinement de trois semaines.

08h00: Adval Tech ferme des usines à cause du coronavirus

Le fournisseur de composants automobiles Adval Tech a publié vendredi un bénéfice net en légère baisse pour 2019. En raison de la propagation du coronavirus, l'entreprise a décidé de fermer de certains de ses sites et d'introduire le chômage partiel.

07h30: ces masques anti-virus qui rapportent de l'or 

"C'est comme fabriquer de l'argent": avec la pandémie de Covid-19 qui frappe tous les continents, de nombreux industriels chinois se sont lancés dans la lucrative production de masques pour satisfaire une demande exponentielle.

Au plus fort de la crise en Chine début février, Guan Xunze a construit une usine en... 11 jours pour produire des masques N95, qui peuvent protéger son porteur d'une contamination.

Avec l'épidémie jugulée sur le sol chinois et l'explosion des cas à l'étranger, le patron de 34 ans vise désormais de nouveaux marchés comme l'Italie - pays le plus endeuillé du monde par le nouveau coronavirus.

Les industriels comme lui sont légion: durant les deux premiers mois de 2020, la Chine a enregistré... 8950 nouveaux producteurs de masques sur son territoire, selon le site d'information sur les entreprises Tianyancha.

07h00: Le Covid-19 provoque une explosion des colis à La Poste

Certains services de La Poste suisse se retrouvent très occupés en raison de la pandémie due au coronavirus et ses conséquences. Le géant jaune est submergé de colis, déclare vendredi son patron Roberto Cirillo interrogé par les journaux du groupe de presse CH-Media.

"Il y a deux semaines, nous avons comptabilisé une hausse des paquets d'environ 15% par rapport à la normale", précise le directeur de La Poste. Depuis lors, "nous transportons le même nombre de colis qu'habituellement avant Noël".

L'ex-régie fédérale a même enregistré mercredi un volume comparable à celui du "Black Friday", selon le responsable. Il relève que les commandes en ligne sont le plus souvent actuellement le seul moyen d'obtenir certaines marchandises, en raison du confinement de la population et de la fermetures des magasins non essentiels.

Selon lui, La Poste livre actuellement environ trois fois plus de nourriture que d'habitude. Les temps d'attente sont donc longs, relève M. Cirillo, soulignant qu'il n'est pas réaliste d'accroître les capacités du secteur en si peu de temps.

06h55: Lafargeholcim réduit la voilure face au coronavirus

Lafargeholcim prend une batterie de mesures pour protéger sa trésorerie en 2020, face aux interruptions d'activité générées par l'épidémie de coronavirus.

Le colosse helvético-français des matériaux de construction maintient toutefois sa proposition de dividende de 2,00 francs par titre pour 2019, comme l'assemblée générale appelée à valider cette rémunération. Le raout annuel se tiendra toutefois par correspondance.

Le groupe souligne avoir pu relancer l'intégralité de ses sites chinois en dehors de la province de Hubei, berceau de la pandémie de Covid-19 et anticipe un rétablissement de ses livraisons en avril à 70% de leur niveau douze mois plus tôt. Relativement épargné, le premier trimestre de l'année en cours risque de faire place à un partiel plus compliqué.

>>> Lire notre dossier sur le Coronavirus

Avant même de pouvoir prendre la mesure de l'impact disparate en fonction des régions de la pandémie sur ses activités, Lafargeholcim entend brider ses dépenses d'investissement de 400 millions de francs et ses coûts fixes de 300 millions par rapport à 2019, détaille un communiqué publié vendredi.

06h40: les hôpitaux suisses manqueront de lits dès jeudi

En prenant en compte le nombre de lits dans les unités de soins intensifs, estimé à 979, et le nombre de décès liés à la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19), "notre dernier rapport suggère que le système est proche de la saturation, sur la base des données disponibles", explique vendredi dans un entretien diffusé par La Liberté et ses journaux partenaires Thomas Van Boeckel, professeur assistant à l'institut pour les décisions environnementales de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) et coauteur du rapport.

Outre au Tessin, la capacité en lits pourrait même être déjà dépassée dans les cantons de Vaud, de Genève, du Valais et des Grisons, remarque-t-il. "Selon nos modélisations, nous arriverons à un manque plus global le 2 avril".

Dès cette date, si aucune mesure n'est prise, 86 lits pourraient faire défaut à Zurich, poursuit le professeur. "Des manques se feraient sentir aussi à Berne et Soleure. La situation pourrait nettement empirer en Valais avec plus de 250 cas en excès", soit 1000 dans toute la Suisse, ajoute-t-il.

Il précise qu'il s'agit d'une estimation, qui n'est pas basée sur les données que les hôpitaux doivent transmettre au Département fédéral de la défense et de la protection de la population (DDPS) depuis le 13 mars.

Les lits encore disponibles dans le nord, le centre et l'est de la Suisse, ainsi que les grands hôpitaux urbains pourraient absorber en partie l'excédent de patients vaudois et tessinois, estime le professeur.

06h30: 55 nouveaux cas en Chine, le pays se ferme aux étrangers

La Chine a fait état vendredi de 55 nouveaux cas de Covid-19, dont 54 "importés" de l'étranger, au moment où le pays s'apprête à fermer temporairement ses frontières et réduire drastiquement ses vols internationaux.

Pour la première fois depuis trois jours, un cas de contamination d'origine locale a été recensé dans l'est du pays, à en croire le bilan officiel.

Cinq décès ont par ailleurs été enregistrés dans le Hubei, l'immense province centrale placée en quarantaine fin janvier et dont les restrictions sont depuis mercredi progressivement levées.






 
 

AGEFI



...