Si vous avez une orientation à plus long terme, ne laissez pas la peur s’installer

mardi, 10.03.2020

Coronavirus. Après une année 2019 où les attentes étaient raisonnablement élevées, nous traversons un processus de recalibrage de ces expectatives.

Robert Sharps*

Robert Sharps.

Les marchés n’aiment pas l’incertitude, et il existe actuellement une grande incertitude quant à la gravité et à la durée de l’impact. Nous ignorons encore beaucoup de choses sur l’étendue du virus et sur la capacité des systèmes de santé du monde entier à le gérer.

En fait, une certaine crainte s’installe sur le marché. Selon moi, les gens commencent à comprendre que les équipes de direction sont beaucoup plus prudentes à ce stade. Elles se concentrent sur les plans d’urgence et de continuité des activités plutôt que sur l’embauche et l’expansion. Et les sociétés réévaluent actuellement bon nombre de leurs plans et deviennent plus prudentes. Les voyages sont annulés voire reportés.

Tandis que certains investisseurs s’attendaient à une reprise des bénéfices, d’autres évoquaient des incertitudes sur le marché, en particulier liées à l’élection présidentielle américaine, je pense qu’il est raisonnablement naturel de s’attendre à une certaine volatilité. Nous avons traversé une période en 2019 où les rendements étaient assez importants dans un certain nombre de domaines sur les marchés et les attentes étaient raisonnablement élevées. Nous traversons actuellement un processus de recalibrage de ces attentes.

Impact de l’épidémie

Tant que nous n’aurons pas plus de certitude sur le moment où le comportement et la situation seront de retour à la normale, nous continuerons à avoir des niveaux de volatilité accrus. Pour ce qui est de savoir si la volatilité crée une opportunité d’achat, je pense que cela dépend dans une certaine mesure de votre horizon temps. Cela dépend aussi des secteurs du marché que vous suivez. Certaines parts du marché sont réellement touchées à court terme par la propagation du virus.

Les industries liées aux voyages, les hôtels, les jeux, les compagnies aériennes, voient leurs actions en baisse de 30-40%. Les industries, qui, à cause de la guerre commerciale, avaient déjà réduit une partie leur production, anticipaient à nouveau une reprise de l’activité. Elles ont été freinées et peuvent être impactées par une partie la chaîne d’approvisionnement. Si vous identifiez des entreprises qui sortiront in fine plus fortes de cette perturbation à court ou même à moyen terme, vous avez désormais la possibilité de les acheter à des prix historiquement intéressants.  

Perspectives à long terme

Je ne vois pas de déséquilibres structurels significatifs dans l’économie pour le moment. Il y a certainement un scénario dans lequel le virus reviendra à l’automne ou à l’hiver et, selon moi, nous devrons à nouveau faire face à cette situation. Une fois que nous en aurons fini avec cette épidémie, nous en saurons plus. Mis à part le coût humain, je ne vois pas d’impact significatif ou durable sur l’économie sous-jacente. Si l’on considère les six ou douze prochains mois, je ne pense pas que les fondamentaux dans lesquels nous investissons soient pour beaucoup ou la plupart modifiés.

Comment y faire face?

Nos gestionnaires de fonds n’ont pas changé drastiquement de comportement face à la volatilité. Ce que je constate, ce sont des idées soigneusement mises en œuvre, ultra proactives, qui sont appuyées par nos recherches. Nous essayons d’augmenter l’exposition aux sociétés dont le cours des actions est détaché des fondamentaux très solides à long terme.

Au cours de la semaine dernière, des notes de recherche, émanant de nos centaines d’analystes actions ainsi qu’obligations du monde entier, mettaient en évidence les différentes opportunités émergentes. Il existe des opportunités globales dans lesquelles les titres commencent à se déconnecter des fondamentaux à long terme.

Si vous avez une orientation à plus long terme, ne laissez pas la psychologie de la peur s’installer, ancrez votre prise de décision dans l’analyse et la recherche. Vous pourrez ainsi tirer parti des opportunités que ce genre d’environnement de marché a présentées ou présentera au fur et à mesure que nous avançons dans ce qui sera probablement une période assez difficile pour les prochaines semaines, voire les prochains mois.

* CIO, T. Rowe Price






 
 

AGEFI



...