Coop améliore sa rentabilité en 2016, prudent pour 2017

mardi, 14.02.2017

Coop a amélioré sa rentabilité l'année dernière, parvenant à dégager un bénéfice net en progression de 14,2% à 475 millions de francs.

Coop, qui employait fin décembre 85'001 personnes (+6,3%), a exploité 2476 points de vente l'année dernière, soit 64 de plus qu'en 2015. Le nombre de supermarchés a augmenté de 20 unités à 876 emplacements.

Le géant de la distribution Coop a amélioré sa rentabilité l'année dernière, parvenant à dégager un bénéfice net en progression de 14,2% à 475 millions de francs, a-t-il annoncé mardi. En 2015, les résultats avaient été pénalisés par une contribution exceptionnelle de 60 mio à la caisse de pension de la coopérative bâloise. La direction est "prudemment optimiste" pour le nouvel exercice.

Le résultat brut d'exploitation (Ebit) s'est amélioré de 6,6% à 763 mio CHF, a précisé Coop dans un communiqué. La marge opérationnelle est restée stable à 2,8%. Le chiffre d'affaires, déjà dévoilé début janvier, a augmenté de 5,1% à 28,3 mrd CHF. Hors inflation et effet des devises, la progression s'est établie à 5,2%.

La croissance des résultats est "principalement imputable au domaine d'activité commerce de gros/production", a souligné le distributeur.

Selon le président de la direction générale, Joos Sutter, "le moral des consommateurs se rétablit lentement mais reste à un faible niveau". Le distributeur souffre notamment toujours du tourisme d'achat "qui continue de laisser des traces", a dit le patron lors d'une conférence de presse à Bâle.

Coop, qui employait fin décembre 85'001 personnes (+6,3%), a exploité 2476 points de vente l'année dernière, soit 64 de plus qu'en 2015. Le nombre de supermarchés a augmenté de 20 unités à 876 emplacements.

Le groupe n'a pas émis de prévision chiffrée pour le nouvel exercice. M. Sutter s'est néanmoins déclaré "prudemment optimiste" pour 2017, disant tabler pour cette année sur des résultats "comparables" à l'exercice écoulé.

Pas de projet pour Body Shop


Concernant de potentielles acquisitions, le patron a dit "regarder toutes les opportunités" et ne pas exclure de rachat. "En Suisse, il reste peu d'opportunités pour effectuer des acquisitions, mais à l'étranger nous regardons dans le secteur du commerce de gros", a-t-il ajouté.

Coop a été particulièrement actif l'année dernière sur le front des acquisitions, avec le rachat des magasins de proximité Aperto en décembre, mais aussi en avril avec une prise participation de 51% dans Update Fitness.

Interrogé sur un éventuel rachat de la chaîne de cosmétique The Body Shop, mise en vente par son propriétaire français L'Oréal, M. Sutter a botté en touche. "Dans le commerce de détail, notre stratégie est centrée sur la Suisse" et non sur le développement international, a-t-il souligné. Coop détient en franchise une cinquantaine de boutiques The Body Shop en Suisse.

Un changement de propriétaire de Body Shop n'aurait pas d'effet sur la franchise détenue par Coop, a précisé à AWP Daniel Stucker, membre de la direction.

Le portail de commerce en ligne Siroop, que Coop a lancé en mai dernier, va quant à lui croître lentement et devra d'abord absorber "la longue liste d'attente" d'e-commerçants voulant rejoindre la plateforme. L'objectif est dans l'immédiat de s'étendre en Suisse romande. - (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...