Le roi des voyages en ligne Lm Groupe dans le rouge

vendredi, 15.05.2020

Contaminé par le coronavirus, l'entreprise néerlando-tessinoise LM Group glisse dans le rouge au 1er trimestre. Il demande aux actionnaires de l'argent frais pour survivre à la crise avec une augmentation de capital.

La bannière du site de réservation de voyages Lastminute.com affiche un message sur les conséquences du Covid-19. Le site est aux mains de l'agrégateur d'offres de vacances en ligne LM Group qui est en difficulté.

L'agrégateur d'offres de voyage en ligne LM Group (ex "Lastminute.com") a bouclé les trois premiers mois de 2020 sur une perte nette. Face à l'érosion des revenus et de sa rentabilité, la holding amstelo-tessinoise annonce vendredi son intention de prendre des mesures pour renforcer sa structure de capital.

Le débours se monte à 6,7 millions d'euros, contre un bénéfice net de 6,3 millions un an plus tôt. "En 2020, l'important ne sera pas la performance, mais la capacité de résister et d'investir à long terme", prévient le directeur général du groupe, Marco Corradino. Alors que l'entreprise avait fait état mi-mars d'une forte croissance au cours des deux premiers mois de l'année, "le monde a changé depuis" avec la pandémie de Covid-19, qui a mis à genoux la branche des voyages.

Se référant aux différentes annonces des compagnies aériennes, LM Group signale que le trafic passagers s'est effondré de près de 95%. A cela s'ajoute un taux de vacance de près de 80% dans les hôtels, alors que les bateaux de croisière ont dû cesser d'opérer.

Sur l'ensemble du trimestre, le produit brut des voyages accuse un repli de 13,0% à 622,8 millions d'euros. Le chiffre d'affaires a reculé dans les mêmes proportions à 70,3 millions, mettant fin à une croissance ininterrompue depuis près de trois ans. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a plongé de près de moitié (-48,6%) à 9,2 millions d'euros.

Hausse de capital en vue

Fin mars, le groupe disposait de liquidités à hauteur de 83,2 millions, environ un quart de moins qu'au bouclement de l'exercice 2019. A fin avril, il était parvenu à les renforcer à 96,0 millions en mettant à contribution ses lignes de crédit. Afin de freiner l'hémorragie de capital, la direction avait annoncé des mesures d'économies. Celles-ci devraient permettre de réduire les coûts de 30 millions d'euros entre mars et décembre, ce qui correspond à 35% des coûts fixes, précise le communiqué. LM Group est actuellement en pourparlers pour bénéficier des mécanismes de soutien gouvernemental en France, en Espagne et en Italie. Pour renforcer son bilan, l'entreprise envisage par ailleurs une émission de droits de souscription sur un maximum de 100 millions de francs de capital-actions. L'opération, prévue au troisième trimestre, devra encore recevoir l'aval des actionnaires lors d'une assemblée générale extraordinaire. En revanche, les discussions concernant une éventuelle transaction avec des groupes de capital-investissement ont été interrompues. (AWP)

 

 

 






 
 

AGEFI



...