Revue de presse: les titres de ce dimanche

dimanche, 23.08.2020

Conséquences du coronavirus, plaintes contre le procureur général et un nouveau président UDC. La presse dominicale revient sur les principaux faits d'actualité de ces derniers jours.

La presse dominicale revient sur les principaux faits d'actualité de ces derniers jours. (Keystone)

Le coronavirus se taille une nouvelle fois la part du lion dans la presse dominicale. L'affaire Lauber ou l'élection du nouveau président de l'UDC Marco Chiesa ont également retenu l'attention. Voici les principales informations, non confirmées à Keystone-ATS:

SonntagsZeitung: Pendant la crise du coronavirus, la Confédération a ramené plus de 7000 voyageurs chez eux via des vols spéciaux. Le gros des coûts est supporté par les personnes secourues elles-mêmes. Or l'état des paiements après l'expiration du délai de 30 jours laisse à désirer. Actuellement, environ 1500 paiements sont en retard, selon la SonntagsZeitung, qui cite la porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), Elisa Raggi. Le DFAE a envoyé des rappels à toutes les personnes qui ne se sont pas encore acquittées de leur dû cette semaine et la semaine dernière. Le total des factures impayées se monte à 1,7 million de francs.

SonntagsZeitung: La pression s'accroît sur le Conseil fédéral pour qu'il édicte des directives strictes pour la tenue de grands événements. Dans son ordonnance sur l'autorisation des événements sportifs, le gouvernement doit définir des critères épidémiologiques clairs qui doivent être remplis en vue d'une autorisation, affirme à la SonntagsZeitung Lukas Engelberger, président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS). Selon la CDS, l'évolution du nombre de cas et le recours à des capacités suffisantes pour le traçage pourraient constituer des critères. La taskforce scientifique de la Confédération et
plusieurs parlementaires demandent également de définir des directives.

Le Matin Dimanche: La crise du coronavirus est en train de marquer le marché des bureaux en Suisse, rapporte Le Matin Dimanche. Avec le recul de l'emploi et les nouvelles habitudes de télétravail, la demande en surfaces commerciales et de bureaux a été stoppée de façon abrupte et sans doute durable. Au vu de l'incertitude économique actuelle, nombre de sociétés vont essayer d'économiser sur les espaces de travail. Selon des experts consultés par l'hebdomadaire, cette demande aura même chuté de 600'000 m2 à fin 2020 par rapport à l'an passé. Conséquence à prévoir sur le moyen terme: une baisse des loyers commerciaux.

Le Matin Dimanche: Les CFF ont transporté jusqu'à 15'000 vélos par jour cet été, indique Le Matin Dimanche. Durant le seul mois de juillet, ils ont vendu 80'000 cartes journalières pour des cycles, soit une hausse de 40% par rapport à juillet 2019. L'ex-régie fédérale parle d'un "été hors normes", marqué par la crise du coronavirus. Les usagers ont parfois eu des problèmes de place pour transporter leur vélo ou même dû renoncer à le faire. Selon Ottavia Masserini, porte-parole de l'entreprise, les CFF continuent à travailler pour trouver des solutions à long terme. La pression politique promet de s'accroître. Le groupe parlementaire des Verts prépare une intervention au Parlement à ce sujet.

SonntagsBlick: Le nombre de passagers des transports publics augmente à nouveau de manière significative dans tous les cantons avec la fin des vacances scolaires. Le taux de remplissage des trains CFF est actuellement d'environ 70% pour les trains longue
distance et de 75% pour le transport régional, indique au SonntagsBlick Reto Schärli, porte-parole des CFF. Avant les vacances d'été, le taux d'occupation des sièges était d'environ 55% pour les premiers et de 65% pour les autres. Les cars postaux, les chemins de fer privés et les sociétés de transport municipales enregistrent également un nombre croissant de passagers.

NZZ am Sonntag: Au vu du nombre élevé de cas de coronavirus, la ville de Zurich se trouvedans une situation inquiétante, selon la maire Corine Mauch. Dans une interview au journal NZZ am Sonntag, Mme Mauch souligne qu'il faut étendre l'obligation de porter des masques, par exemple dans les bâtiments publics ou dans les magasins. Le gouvernement zurichois a pris bonne note de son appel, assure-t-elle. Et la maire d'ajouter qu'il est crucial de réagir avant de perdre le contrôle. "Personne n'a intérêt à ce
que Zurich soit déclarée zone à risque et personne ne veut que toujours plus de gens soient mis en quarantaine."

Pour changer de thématique: Le Matin Dimanche: Le Ministère public de la Confédération (MPC) examine actuellement trois plaintes contre le procureur général sortant Michael Lauber. L'objet de la dernière était jusqu'ici inconnu. Selon les informations du Matin Dimanche, il s'agit dans cette affaire d'une suspicion de favoritisme. Parce que le MPC a laissé une plainte pénale sans suite pendant près de trois ans. Cette dernière émane d'un expert allemand en matière de lutte contre le blanchiment d'argent et est dirigée contre deux
gestionnaires de fortune basés à Genève ainsi qu'un avocat de Zoug. M. Lauber pourrait être poursuivi pour entrave présumée à l'action pénale.

Le Matin Dimanche: Marco Chiesa a été porté, samedi, à la tête de l'UDC suisse. Le Matin Dimanche a rencontré le sénateur tessinois après son élection. A la question de savoir comment il fera pour réunir ceux qui jurent fidélité aux Blocher et ceux qui aimeraient s'en détacher, Marco Chiesa répond qu'il a "l'esprit rassembleur" et qu'il s'"entend bien avec les deux tendances". Et d'ajouter, un peu plus loin: "Je veux être clair, je vote en toute indépendance et suis la ligne du parti à 99%. Mais lorsqu'il s'agit de suivre mon coeur tessinois ou de soutenir mon canton - par exemple sur l'énergie hydraulique - je n'hésite pas."

NZZ am Sonntag: La Confédération négocie actuellement avec la Chine la prolongation d'un contrat permettant à des fonctionnaires de la sécurité chinoise d'entrer en Suisse sans statut officiel. Ces agents sont autorisés à établir l'identité des personnes qui
séjournent illégalement en Suisse et sont présumées être de nationalité chinoise, écrit la NZZ am Sonntag. L'accord expire en décembre prochain. Le PS et les Verts s'opposent à sa prolongation. Amnesty International et la Société pour les peuples menacés se montrent également critiques à son égard.

NZZ am Sonntag: La clinique de chirurgie cardiaque de l'Hôpital universitaire de Zurich (USZ), déjà au centre d'une polémique sur l'attitude de son ancien chef, ne connaît pas de répit. Plusieurs caisses maladie ont confirmé qu'elles avaient été informées par l'USZ de services présumés illégalement facturés. La clinique de chirurgie cardiaque aurait souvent exigé des honoraires excessifs pour des discussions avec les patients sur une longue période. Des visites auraient même été facturées sans avoir eu lieu du tout. La clinique aurait ainsi recueilli au moins un million de francs.(ats)






 
 

AGEFI



...