Japan Tobacco va supprimer un quart de ses effectifs à Genève

mardi, 03.09.2019

Confirmant la suppression de 268 postes au sein de son siège genevois, Japan Tobacco présente une proposition de restructuration à ses employés.

MH

Au terme de cette réorganisation, il est prévu que près de 900 employés soient présents au siège de Genève. (Keystone)

Le cigarettier Japan Tobacco va supprimer 268 des quelques 1100 postes de son siège genevois, a révélé l'hebdomadaire GHI la semaine passée. Une information désormais confirmée par Japan Tobacco, qui compte plus de 45.000 employés dans le monde.

La direction a présenté une proposition de restructuration à ses employés du siège international de Genève.Une partie des postes supprimés à Genève seront délocalisés dans trois pays étrangers, en Europe de l'Est et en Asie d'Extrême Orient, selon le conseiller d'Etat du canton de Genève, Mauro Poggia, qui s'est exprimé dans les colonnes du Temps. Cette annonce fait suite à une analyse approfondie de l’ensemble des activités de l’entreprise au cours des derniers 18 mois visant à optimiser ses ressources et lui permettre de rester compétitive.

Selon la proposition, la réorganisation concerne 268 postes à Genève et pourrait s'échelonner sur une période de trois ans. En parallèle, un nouveau pôle digital sera créé à Genève. Une procédure de consultation avec le personnel a été entamée, écrit le cigarettier dans un communiqué, qui dit "ne pas être en mesure de commenter ou de confirmer avec précision l’impact des changements à venir. Il va sans dire que nos employés seront soutenus et traités équitablement."

Au terme de cette réorganisation, il est prévu que près de 900 employés soient présents au siège de Genève. "Notre attachement à Genève, où nous sommes établis depuis plus de 50 ans, reste intact", assure le groupe. 






 
 

AGEFI




...