Comment profiter de la volatilité ambiante

dimanche, 27.09.2020

Daniel Kalt / James Mazeau *

Daniel Kalt et James Mazeau.

Les marchés ont dévissé mercredi.Principales raisons de cette dégringolade: l’incertitude sur la relance budgétaire américaine, des préoccupations liées à la résurgence du Covid-19 et la pression continue sur le secteur technologique.

Rappel des faits: mercredi, les actions américaines ont dévissé, alors que les investisseurs poursuivaient leur réorientation des valeurs technologiques vers les titres de substance.

Le Nasdaq Composite a chuté de 3%, tandis que le S&P 500 a clôturé en baisse de 2,4%. Les titres de substance ont une nouvelle fois surperformé ceux de croissance.

Des pressions sur les marchés

L’incertitude en matière de politique reste élevée aux Etats-Unis. Vu l’âpre bataille autour de la Cour suprême, il semble peu probable qu’un plan de relance soit adopté avant les élections. Seule bonne nouvelle: le budget est reconduit, ce qui évite un arrêt du gouvernement à la fin du mois.

  • Les cas de coronavirus continuent d’augmenter. La pandémie suscite de nouvelles inquiétudes, car les nouveaux cas augmentent dans plusieurs économies avancées:  les Etats-Unis ont franchi la barre de 200 000 décès.
  • Les données économiques demeurent mitigées.
  • Le secteur technologique reste sous pression. Le Nasdaq sous-performe l’ensemble du marché.

Quelles conséquences?

Depuis son dernier pic historique le 2 septembre, le S&P 500 a cédé 9,7%, mais retrouve son niveau d’il y a à peine huit semaines. Le recul étant concentré sur les valeurs technologiques, le Nasdaq a souffert davantage encore (-11,8%).

Comme les liquidités des banques centrales vont demeurer abondantes, les actions resteront attrayantes par rapport aux rendements obligataires au plus bas. Les attentes liées à un vaccin sûr et efficace contre le Covid-19 se sont renforcées avec l’annonce par Johnson & Johnson du début d’essais cliniques de phase 3.

Que doivent faire les investisseurs?

  • Profiter de la volatilité. Après une reprise impressionnante du marché suite au ralentissement induit par la pandémie, les actions restent volatiles. Beaucoup d’investisseurs hésitent donc à entrer sur le marché. S’ils préfèrent des positions plus longues afin de tire parti de la volatilité à court terme, trois approches s’offrent à eux: un investissement progressif dans les actifs à risque, des stratégies de vente d’options put et l’utilisation de produits structurés.
  • Se diversifier en vue de la prochaine phase haussière. Bien que les valeurs technologiques puissent continuer à subir des pressions, nombre de ces entreprises sont exposées à des tendances à long terme, rendant le secteur attrayant, surtout à long terme.

Cela dit, il y a de bonnes raisons de se diversifier au-delà des méga-capitalisations américaines traditionnelles.

On peut songer aux entreprises actives dans la 5G, à la nouvelle économie chinoise et aux technologies de la santé, en privilégiant une approche d’investissement durable. Pour les investisseurs aux horizons de placement plus longs, on peut suggérer les domaines de l’éducation, de la santé et des technologies du bien-être.

* Chef économiste Suisse / Economiste, Chief Investment Office, UBS Global Wealth Management

 

 






 
 

AGEFI



...