Majorité absolue pour la République en Marche

dimanche, 18.06.2017

Comme prévu le parti d'Emmanuel Macron remporte largement le second tour des législatives françaises. Une majorité toutefois moins large que prévu.

Majorité absolue pour Emmanuel Macron.

Le mouvement La République en Marche s'est assuré la majorité absolue lors du second tour des législatives françaises de dimanche. Il obtient entre 355 à 425 sièges, selon les estimations des instituts de sondage.

Ce résultat est très largement au-delà de la majorité absolue de 289 sièges, mais a priori nettement sous la barre des 400 que laissait augurer le premier tour. Seul l'institut Elabe accorde au parti présidentiel entre 395 et 425 sièges.

Selon les premières estimations, l'alliance entre Les Républicains (LR) et l'UDI obtiendrait entre 128 et 130 sièges, au-dessus de la fourchette espérée après le premier tour. Le Parti socialiste et ses alliés obtiendrait entre 46 et 50 sièges, très loin des 302 sièges de l'Assemblée sortante, mais là aussi moins catastrophique que redouté pour un PS qui craignait même de ne pouvoir constituer un groupe parlementaire (15 personnes minimum).

La France Insoumise et le PCF obtiendraient 28 à 30 sièges, selon les estimations, là aussi bien mieux que prévu. Le Front national obtiendrait quant à lui six sièges. S'il triple le nombre de ses députés, il échoue à constituer un groupe parlementaire, ce que laissait déjà entrevoir ses scores du premier tour.
Marine Le Pen élue

Le parti d'extrême-droite a notamment annoncé l'élection de sa présidente Marine Le Pen. Le vice-président du FN, Louis Alliot, a de son côté annoncé qu'il siégerait à l'Assemblée nationale.

La soirée électorale est marquée par un nouveau record: celui de l'abstention pour des élections législatives, qui devrait dépasser les 56%, selon plusieurs instituts.



 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...