Coronavirus: le risque dans l'UE passe de modéré à élevé

lundi, 02.03.2020

Comme le coronavirus continue de se propager, le niveau de risque a été porté de modéré à élevé pour les habitants de l'Union européenne.

Le dernier bilan pour l'UE fait état de 2100 cas confirmés dans 18 pays membres, et 38 décès. (Keystone)

Le niveau de risque lié au nouveau coronavirus au sein de l'Union européenne est passé de "modéré" à "élevé", a annoncé lundi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. "En d'autres termes, le virus continue de se propager", a-t-elle précisé.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) "a annoncé aujourd'hui (lundi) que le niveau de risque a été porté de modéré à élevé pour les habitants dans l'Union européenne", a déclaré Mme von der Leyen lors d'un point presse.

>> Retrouvez ici notre dossier consacré à l'épidémie

Selon la commissaire à la Santé Stella Kyriakides, le dernier bilan pour l'UE fait état de 2100 cas confirmés dans 18 pays membres, et 38 décès. La plupart des décès ont été enregistrés en Italie selon l'ECDC (35), qui en compte également deux en France et un à San Marin.

"Les Etats membres font face à différents défis en lien avec l'épidémie de Covid-19. L'Italie fait face à une situation qui n'est pas la même que les autres", a-t-elle souligné. Le pays a diagnostiqué près de 1700 cas, selon le dernier décompte.

Equipe de l'OMS en Iran

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a de son côté envoyé lundi une première équipe de médecins et plusieurs tonnes de matériel médical en Iran, frappé de plein fouet par la maladie.

Lundi, Téhéran a annoncé un nouveau bilan de 66 morts dus au virus et quelque 1500 cas de contamination, soit le bilan le plus important après la Chine.

L'aide et l'équipe de l'OMS seront transportés à bord d'un avion militaire des Emirats arabes unis, a indiqué Robert Blanchard du bureau de l'OMS à Dubaï, lors d'un point presse à l'aéroport international Al-Maktoum.

Equipements et fournitures

"Le vol acheminera 7,5 tonnes d'équipements et de fournitures médicaux, essentiellement les produits nécessaires à la prévention et au contrôle des infections afin de soutenir les équipes sanitaires en Iran", a-t-il précisé.

La cargaison inclut des tests de dépistage, des gants et des masques chirurgicaux. "La demande a largement dépassé nos stocks disponibles et nous avons des difficultés à obtenir plus d'équipements", a averti M. Blanchard.

L'équipe médicale est composée de six médecins, épidémiologistes et spécialistes de laboratoire, a-t-il ajouté, précisant qu'il s'agissait de la première équipe de l'OMS envoyée en Iran depuis l'apparition de la maladie dans le pays.

Obtenir une autorisation pour entrer en Iran est un "défi", a affirmé Nevien Attalla, responsable des opérations de l'OMS. Il s'agit de "la plus importante cargaison envoyée pour lutter contre le coronavirus", a-t-il ajouté.

Avion émirati

Les Emirats ont mis à disposition un de leurs avions militaires pour transporter le chargement malgré des relations tendues avec l'Iran. Les Emirats sont un allié de l'Arabie saoudite, rival régional de l'Iran.

Les pays du Golfe ont imposé des restrictions sur les voyages de et vers la République islamique d'Iran. Près de 130 cas, essentiellement des pèlerins revenus d'Iran, ont été détectés aux Emirats arabes unis, au Koweït, à Oman et au Qatar. (ats)

 

 






 
 

AGEFI



...